Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/09/2020

Geert Wilders condamné en appel.

PVV.jpg

Pays-Bas. Le président du PVV Geert Wilders est condamné en appel pour avoir demandé lors d'un meeting au public s'il voulait plus ou moins de Marocains :

https://www.lalibre.be/dernieres-depeches/belga/pays-bas-...

Thuringe : les deux partis anti-système donnés ensemble à 55 %.

AfD.jpg

Allemagne. Thuringe. Un sondage en vue des élections pour le Parlement de Thuringe, prévues en avril 2021, donne les post-communistes de die Linke à 33 % et les patriotes de l’AfD à 22 %.

(https://www.wahlrecht.de/umfragen/landtage/thueringen.htm)

[L’AfD de Thuringe a pour figure de proue le numéro 1 de l’aile nationaliste du parti Björn Höcke. Un libéral avait été élu ministre-président de Thuringe avec les voix de la CDU et de l’AfD et avait dû démissionner.]

AfD 1.png

Die Linke : post-communistes

AfD : patriotes

CDU : démocrates-chrétiens

SPD : sociaux-démocrates

Grüne : écologistes

FDP : libéraux

Sonstige : autres

"Zaia dépasse tout le monde avec 74 % d’intentions de vote."

M5S.jpg

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

Italie. Revue de presse.

L’ouverture des principaux journaux télévisés est consacrée à la pandémie de coronavirus, à l’accélération de l’initiative européenne sur le vaccin, et à l’hospitalisation de Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil, à Milan.

ARTICLE, Corriere della Sera, R. Frignani, « Contaminations en hausse, même si les tests sont moins nombreux : 1397 de plus » : « Cela faisait des mois que ça ne s’était pas produit : une nation européenne, la Norvège, recommence à déconseiller les voyages vers l’Italie et introduit une quarantaine de 10 jours pour qui en revient. C’est l’une des premières conséquences de l’augmentation des contagions qui n’a jamais cessé au cours de ces dernières semaines : 9015 cette semaine contre 6.538 la précédente, avec une forte montée des cas positifs, 52,2% de plus – 7040 au lieu de 4625 ».

N. Pagnoncelli/Corriere « : Zaia dépasse tout le monde avec 74% d’intentions de vote, et sa liste dépasse la Ligue de 11 points » : « Le dernier sondage en vue des Régionales des 20 et 21 septembre est consacré à la Vénétie et annonce un véritable triomphe pour le président Luca Zaia qui s’apprête à gagner pour la troisième fois (comme le fit son prédécesseur Giancarlo Galan). 76% des Vénitiens expriment une opinion positive sur son action, et cette opinion favorable est transversale – 55% au sein du M5S. Suivent le PD et Fratelli d’Italia. Le scénario qui ressort est le suivant : dans trois régions sur six (Vénétie, Ligurie, Marches), le centre droit a en net avantage ; en Campanie c’est le centre gauche, et dans deux régions les jeux restent ouverts. Il s’agit de la Toscane, avec un léger avantage pour le centre gauche et les Pouilles où le centre droit l’emporterait de peu. Il ne nous reste qu’à attendre ».

ARTICLE, Il Messaggero, G. Diamanti : « Referendum : le « oui » l’emporterait à plus de 77% mais le vrai test sera l’affluence. La droite donnée gagnante en 4 régions. » : « À deux semaines du vote, à la veille de la période de réserve électorale, le résultat n’est pas connu d’avance. L’issue reste incertaine au moins dans deux régions, qui seront décisives sur le résultat final. En Vénétie, Zaia est près de l’exploit avec 73.9% dans les sondages. En Ligurie, l’alliance PD-M5S reste faible. Dans les Pouilles, Emiliano obtient 38.4% et Fitto 41.2%. La Ligue vise à prendre la Toscane, Ceccardi est à deux point de Giani : 41.5% contre 43.7%. »

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Luca Zaia.jpg

Luca Zaia (Ligue)

03/09/2020

Matteo Salvini à Trente.

Ligue.jpg

Italie. Le dirigeant de la Ligue Matteo Salvini est ce 3 septembre 2020 à Trente.

Ligue 1.jpgMa

Ligue 2.jpg

"Une alliance fragile et nerveuse."

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

Le Coronavirus, et notamment l’annonce hier soir de la part de S. Berlusconi d’avoir été testé positif au Covid-19, fait les gros titres des médias italiens. La hausse des nouveau cas (1 326) et le record des tests effectués en 24 heures (environ 103 000) sont également mis en avant : « Berlusconi positif : ‘’Je vais bien’’ » - ‘’Asymptomatique, le test après la contagion de ses fils’’ (Corriere della Sera), « Berlusconi positif au virus : ‘’cela ne m’arrêtera pas’’ » - ‘’L’ancien président du Conseil isolé dans sa résidence milanaise’’ (La Repubblica), « Berlusconi positif au Covid : ‘’je continue ma bataille’’ » - ‘’Les contagions en hausse, les premiers vaccins d’ici la fin de l’année’’ (La Stampa), « Covid, le Sud souffrira davantage » - ‘’Selon le rapport de l’agence sur les entreprises du Sud Svimez, la reprise économique sera plus lente’’ (Il Messaggero), « Le Covid augmente l’écart Nord-Sud » (Il Mattino). 

ARTICLE, Repubblica, G. Foschini : « Services secrets, la motion de confiance passe à la Chambre mais record d’absences dans le M5S » « Le décret Covid, qui prolonge l’état d’urgence et confirme les dirigeants des services secrets, a été adopté. Reste toutefois la fronde dans le M5S, après l’échec de la tentative de « putsch ». Dans le groupe M5S, on comptait 28 bancs vides. La version officielle des 5 Etoiles entend minimiser les faits : ‘‘Il s’agit seulement de 7 désertions en signe de protestation’’. »

COMMENTAIRE, Corriere della Sera, M. Franco « Une alliance fragile et nerveuse » : « C’était en partie inévitable : il était clair que le double rendez-vous des élections régionales et du référendum sur la réduction du nombre de parlementaires aurait représenté un tournant pour le gouvernement et la majorité. On assiste à un excès d’anxiété et de nervosité allant au-delà des prévisions. D’un côté, il y a un M5S fissuré en raison de la perte d’identité et de leadership et qui continue à déverser ses convulsions internes sur le gouvernement, de l’autre un PD sous tension, conscient d’avoir choisi un allié glissant et peu fiable. L’aspect grave de cette situation est le passage décisif de l’urgence Covid à la gestion des fonds européens pour la reprise. Espérons que le Président du Conseil soit en train de préparer silencieusement le projet qu’il faudra présenter à une Europe qui a été généreuse envers l’Italie mais qui ne pourra pas être trop indulgente. Malheureusement subsiste l’impression que le gouvernement et le Président du Conseil ne font qu’une manœuvre pour gagner du temps, dans l’espoir de contenir les effets des élections régionales et du référendum. Ajoutons aussi le refus myope d’utiliser les 37 milliards du fonds du MES. Il est probable que l’on y ait recours après les élections, afin de ne pas démentir un M5S qui se prépare à l’énième défaite et qui se leurre en la cachant grâce avec une « victoire » sur le référendum ».

ARTICLE, La Stampa : « Conte : ‘’nous allons augmenter les rapatriements et vider Lampedusa des migrants’’ » : « Le centre d’accueil de Lampedusa sera vidé avant demain. C’est la promesse que Giuseppe Conte a faite au maire de l’île, Toto’ Martello, à l’issue d’une réunion au Palais Chigi. Jeudi ou vendredi deux gros navires arriveront pour accueillir les migrants et réduire la pression sur l’ile. L’objectif est de ne plus atteindre les pics de ces derniers jours avec 1200 présents pour une capacité maximale d’accueil de 190 personnes. Le gouverneur de la Sicile, Nello Musumeci, n’est pas confiant : ‘’ Nous ne reculerons pas d’un millimètre, de la part du gouvernement il n’y a pas de réponses concrètes, seulement de la bonne volonté’’. Les migrants arrivent principalement de Tunisie. ‘’Les prémisses pour intensifier le programme de rapatriement en utilisant des systèmes plus flexibles, comme les transports maritimes, sont là ‘’a dit le président Conte, qui pourrait aussi se rendre en Tunisie pour une rencontre bilatérale. Il faudra aussi renforcer le contrôle en eaux internationales, en augmentant les unités navales de l’opération Pelagie, relancée pour contrer les trafics illicites. »

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Les Vrais Finlandais donnés à 19 %.

Vrais Finlandais.jpg

Finlande. Un sondage Taloustutkimus donne les Vrais Finlandais à 19 %.

02/09/2020

"Nous avons besoin d’envoyer le signal que les personnes qui désirent venir ici ne sont pas les bienvenues."

DS.jpg

Suède. Le député des Démocrates suédois Markus Wiechel a déclaré : « Nous avons besoin d’envoyer le signal que les personnes qui désirent venir ici ne sont pas les bienvenues. »

"Le gouvernement contesté et le spectre de la débâcle."

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

Le coronavirus, et notamment les mesures que le gouvernement s’apprête à adopter, fait les gros titres des médias italiens. «  Moins d’impôt sur le travail » - ‘’Le plan du gouvernement, une baisse de 2 milliards du coin fiscal, hausse des emplois en juillet’’ (La Repubblica), « Covid, il faut trouver 30 millions de tests » - ‘’A partir d’octobre, il sera difficile de distinguer le coronavirus des virus ordinaires’’ (Sole 24 Ore), « La Sardaigne a laissé partir des touristes malades » - ‘’Un dossier de la région du Latium révèle des négligences graves pour 449 cas’’ (Il Messaggero), « Ecole, faux départ pour les cours de rattrapage » - ‘’Hausse des emplois mais pas au Sud’’ (Il Mattino). La politique intérieure, et notamment la « fronde » au sein du M5S face au décret décidant du report des nominations pour les dirigeants des services de renseignement, est largement reprise : « Gouvernement, la fronde des 5 Etoiles » - ‘’ Environ 50 députés M5S contre le report des nominations pour les dirigeants des 007. Conte impose une motion de confiance sur le décret’’ (Corriere della Sera), « Réseau unique et 007, la fronde 5 Etoiles contre Conte » (La Stampa).

L’ouverture des journaux télévisés est consacrée aux mesures sanitaires du gouvernement en vue de la réouverture imminente des écoles, au débat politique autour du référendum sur la réduction du nombre de parlementaires, à la question migratoire en Sicile et notamment à Lampedusa, aux tensions aux Etats-Unis suite à la mort d’un jeune afro-américain et à l’ouverture du Festival de Venise.

EDITORIAL, Stampa, M. Sorgi, « Le gouvernement contesté et le spectre de la débâcle » : « L’affrontement qui a éclaté hier entre une partie importante du M5S et le gouvernement donne une indication sur la tendance qui se dessine pour le double enjeu du vote aux régionales et au référendum, avec le risque que les résultats du 20 septembre puissent conduire à une crise. Une issue qui reste pour le moment éloignée de la réalité. Mais il est certain que le mix de résultats négatifs éventuels, selon les sondages, qui pourraient sortir des urnes, et les échéances très pressantes auxquelles le gouvernement doit faire face, notamment le programme à présenter avant le 15 octobre à Bruxelles, créent de fortes tensions qui se répercutent sur la vie parlementaire. A cela s’est ajoutée hier l’éventualité d’une possible victoire du centre-droit en Toscane, traditionnellement de centre-gauche, aux doutes sur une reconfirmation du centre gauche dans les Pouilles et la quasi-certitude d’une victoire du centre-droit dans les Marches. Cela signifierait un redimensionnement, en seulement un an et demi, de l’historique domination du PCI puis du PD sur quatre régions, qui se réduirait dès lors à la seule Emilie Romagne. Le gouverneur Bonaccini pourrait se battre pour reprendre la direction du PD contre Zingaretti, qui a exprimé toute sa nervosité dans une lettre ouverte hier à la Repubblica, face à un résultat si lamentable – mais qui ne se traduit à vrai dire à l’heure actuelle que dans les sondages. »

ARTICLE, La Repubblica, A. Di Maria, « Elections régionales. Florence à la gauche, la Ligue s’envole en province. Voici le match qui se joue en Toscane » : « Le risque de se retrouver quasi ex-aequo avec la Ligue agite le PD. En effet, en Toscane, le candidat de centre-gauche Eugenio Giani ne devancerait la candidate de centre droit Susanna Ceccardi que de 0 ,5 point. L’inquiétude chez les démocrates est palpable également au niveau national car une défaite en Toscane serait difficile à digérer et aurait sûrement des conséquences à Rome. Que la Toscane ne soit plus une région rouge monolithique est un fait bien connu : le centre-gauche a perdu dans les chefs-lieux, conservant Florence et Prato. Livourne a été reconquise l’an passé, mais trois candidats de gauche se présentent cette fois. Le dualisme entre ville et province est présent en Toscane, qui a toujours été considérée comme une région à deux vitesses sur le plan économique. Pour ce qui concerne la Province dans son ensemble, la Ligue y est en position de force. Le parallèle Toscane-Emilie Romagne ne serait toutefois pas valable selon les experts. En Toscane en effet, Salvini, bien que très présent (il clôturera la campagne le 18 septembre à Florence), a un ton moins extrémiste et la candidate Ceccardi, elle aussi, a désormais abandonné les provocations du passé ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

01/09/2020

Giorgia Meloni à Trente.

FI-AN.jpg

Italie. Giorgia Meloni à Trente, ce 1 septembre 2020.

FdI 1.jpg

FdI 2.jpg

Marche : élections régionales le 20 et 21 septembre 2020.

Ligue.jpg

Italie. 

Ligue 1.jpg

Ligurie : élections régionales le 20 et 21 septembre 2020.

Ligue.jpg

Italie.

Ligue 1.jpg

"La peur du virus revient et 8 Italiens sur 10 approuvent les mesures anti-Covid."

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

L’accord annoncé hier entre le gouvernement et les régions sur les règles de prévention contre le Coronavirus en vue de la rentrée scolaire, notamment sur la distanciation dans les bus et les métros, fait les gros titres des médias italiens. Certains observateurs relèvent toutefois une rentrée « en ordre dispersé », six régions ayant annoncé de reporter les cours en présentiel après la date du 14 septembre : « Ecole, le pacte pour rouvrir » - ‘’Les bus et les métros pourront voyager à 80% de leur places disponibles. Les contagions sous la barre des mille cas’’ (Corriere della Sera), « Pas de masque dans les classes »  - ‘’Les autorités sanitaires pourront toutefois les imposer en cas de hausse des contagions » (La Repubblica), « Azzolina : ‘’tous en classe sans les masques’’ » - ‘’Les écoles rouvrent pour les examens de rattrapage, un premier test avant la rentrée’’ (La Stampa), « Ecole, le report des régions » - ‘’Six présidents de région reportent la rentrée après le 14 septembre. Accord sur les transports publics’’ (Il Messaggero). 

ARTICLE La Reppublica, « La peur du virus revient et 8 Italiens sur 10 approuvent les mesures anti-Covid » : « Un sondage mené par l’Observatoire européen sur la sécurité révèle que 82% des Italiens interrogés se disent inquiets des chiffres du virus et que 79% jugent que les mesures de protection contre la Covid ne sont pas excessives et sont amenées à perdurer (au moins un an pour 50% des répondants) ».

EDITORIAL, La Stampa, M. Sorgi, « Derrière l’accord jaune-rouge, un pacte pour le Quirinal » : « L’accord PD-5 Etoiles, portant certainement mardi sur un vote pour une loi électorale proportionnelle, marque un rapprochement entre Zingaretti et Di Maio et donne une autre bouffée d’oxygène au gouvernement, qui fait face à une rentrée compliquée. Le vote en commission marquera un passage dans un processus long et compliqué, au terme duquel généralement ont lieu des élections. Et dans ce cas il est fort probable que, si le referendum constitutionnel se tient en même temps que les élections régionales, la prochaine fois il y ait un tiers des parlementaires en moins. En outre, la majorité entend se maintenir jusqu’aux élections présidentielles, prévues pour février 2022. Au fond, ce qui pousse Zingaretti à renforcer l’alliance avec Di Maio, dans l’espoir de l’étendre au Mouvement, c’est un accord blindé sur le Quirinal qui prévoit qu’à Mattarella puisse succéder un homme du PD ou au moins quelqu’un choisi par le parti.»

RETROSCENA (coulisses), La Stampa, F. Grignetti et F. Albanese « Migrants, le plan de l’Intérieur : Lampedusa port-franc » : « 1 200 migrants se trouvent encore dans le ‘’hotspot’’ de Lampedusa, malgré les 300 délocalisés par la Garde côtière et la Brigade des Finances. 370 autres migrants vont arriver à bord du navire humanitaire Sea Watch 4 accueilli par l’Italie hier après-midi. C’est donc une situation très tendue sur la petite île sicilienne, qui est prête à se rebeller. La tension semble toutefois avoir baissé dans la soirée quand le gouvernement a été plus clair sur ses intentions. Le Président du Conseil Conte a téléphoné au maire de Lampedusa, T. Martello, et l’a invité à une réunion qui se tiendra mercredi au Palais Chigi avec le président de la région Sicile, N. Musumeci. La situation explosive à Lampedusa devient une question de première importance. Seront présents également les ministres de l’Economie, R. Gualtieri, et de l’Intérieur, L. Lamorgese. D’ici 72 heures, tous les migrants devront quitter l’île par le biais de l’envoi de 5 navires. L’Union Européenne a déjà été interpellée pour que soit organisée une relocalisation entre partenaires européens. Les habitants de l’île verront leur impôts baisser afin d’apaiser la colère des entrepreneurs du secteur touristique. Si les débarquements venant de Tunisie sont fréquents, l’arrivée d’un bateau avec 370 migrants provenant de Libye apparait néanmoins préoccupante. Cela ne s’était pas produit depuis 2013. »

(Traduction : ambassade de France à Rome)

31/08/2020

Hongrie : l’opposition sera unie face à Orbán en 2022.

Vpost.jpg

Jobbik.jpg

Fidesz.png

Mi Hazank.jpg

Hongrie. L’opposition sera unie face à Orbán en 2022 :

https://visegradpost.com/fr/2020/08/31/hongrie-loppositio...

Lionel Baland intervient au sein du JT de TV Libertés à propos des actions des services de renseignement allemands à l’encontre de l’aile nationaliste de l’AfD.

TVLibertés.jpg

AfD.jpg

Allemagne. Lionel Baland intervient ce 31 août 2020 au sein du JT de TV Libertés à propos des actions des services de renseignement allemands à l’encontre de l’aile nationaliste de l’AfD (à partir de 9'33'').


"Zéro bavardage. Plus de Campanie."

Ligue.jpg

Italie. Naples.

Ligue 1.jpg

"Zéro bavardage. Plus de Campanie [région autour de Naples]."

"Ceux qui réfléchissent à substituer Conte sont dans la science-fiction."

M5S.jpg 

Italie. Revue de presse.

Le Coronavirus, et en particulier les discussions pour prendre des mesures efficaces contre sa diffusion en vue de la rentrée scolaire font la Une des principaux quotidiens : « En cours sans masque. Le plan des scientifiques » (Corriere della Sera), « Des masques en cours dans les écoles secondaires » (La Repubblica).  L’augmentation éventuelle de tests pour limiter la diffusion du virus, notamment en provenance de pays étrangers, est aussi largement reprise : « Un plan national pour faire des tests systématiques » (La Stampa), « Le gouvernement : Dans les aéroports tests sur les voyageurs de toute l’Union européenne » (Corriere della Sera). La Repubblica reprend également la volonté d’accélération par le gouvernement des projets pour le Recovery FundLes journaux titrent également sur la situation de l’île de Lampedusa, à la suite de l’arrivée importante de migrants au cours de ces derniers jours : « Vague-record de débarquements. Urgence à Lampedusa » (La Repubblica), « Lampedusa, blessure de l’Europe » (La Stampa). Le cas d’un officier français de la base de l’OTAN à Naples accusé d’espionnage est mentionné : « Des documents de l’OTAN passés aux Russes. Naples, un Français arrêté » (Corriere della Sera). Une grande visibilité est donnée également aux dégâts causés par les intempéries dans le Nord de l’Italie, qui ont causé notamment le décès de deux sœurs, âgées de 3 et 14 ans.

ENTRETIEN, La Repubblica, d’Alfonso Bonafede, ministre de la justice et chef de la délégation M5S au gouvernement, « Bonafede ‘’Ceux qui réfléchissent à substituer Conte sont dans la science-fiction’’ » : « ‘’Le président du Conseil est très apprécié par les Italiens et tout discours pour effectuer des remaniements dans le gouvernement est hallucinant. Le PD [centre-gauche] n’est pas gêné au sujet du référendum. Nous aurons bientôt une loi électorale. Les procureurs qui rentrent en politique ne pourront plus faire retour en arrière’’ ».

(Traduction : ambassade de France à Rome) 

Schaffhausen : l’UDC conserve 2 sièges sur 5 au sein de l’exécutif du canton.

UDC.jpg

Suisse. Canton de Schaffhausen. L’UDC (SVP en allemand) conserve 2 sièges sur 5 au sein de l’exécutif du canton, lors du scrutin de ce 30 août 2020.

30/08/2020

Le PVV donné à 23 sièges et le Forum voor Democratie à 10.

PVV.jpg

FvD.png

Pays-Bas. Le PVV de Geert Wilders est donné à 23 sièges sur 150 au sein du sondage Maurice de Hond de ce 30 août 2020 et le Forum voor Democratie de Thierry Baudet à 10 sièges sur 150.

28/08/2020

Val d'Aoste : les élections régionales auront lieu le 20 et 21 septembre 2020.

Ligue.jpg

Italie. Val d'Aoste. Les élections régionales auront lieu le 20 et 21 septembre 2020.

Ligue 1.jpg

"Référendum : la Ligue poussée à voter oui mais la base se fissure."

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Revue de presse.

Le Coronavirus, et notamment le dialogue entre le gouvernement et les régions afin de fixer les règles communes en vue de la rentrée scolaire, ainsi que la hausse record des contagions, font les gros titres des médias italiens. Les commentateurs soulèvent notamment le cas de nombreux enseignants se refusant de rentrer à l’école en présentiel en raison de pathologies préexistantes : « L’affaire des enseignants qui demandent à rester chez eux » - ‘’Record de contagions : 1 411 cas’’ (Corriere della Sera), « Ecole, la fuite des enseignants » - ‘’Refus de passer les tests sérologiques et demande de disponibilité. Les régions divisées sur le retour en classe’’ (La Stampa), « Enquête sur le Covid en Sardaigne » - ‘’Le vice-ministre Sileri demande à la justice d’enquêter sur le non-respect des règles de la part du club ‘’Billionaire’’ ‘’ (Il Messaggero). La décision de la Réserve Fédérale américaine de garder les taux bas pendant des années afin de favoriser l’emploi est aussi largement reprise : « Fed, tournant anti-crise » (La Repubblica, Sole 24 Ore).

SONDAGES/ARTICLE, Sole 24 Ore, R. D’Alimonte « En Ligurie, le pacte PD-M5S ne décolle pas » : « Selon le sondage Winpoll-Cise, environ 40% des électeurs démocrates ne votera pas pour Sansa, le candidat de centre gauche pour la présidence de la région Ligurie, qui voit le président sortant Toti à 60% des intentions de vote. Ce dernier serait voté par un tiers des électeurs du M5S. Un peu comme dans les autres régions sondées (Vénétie et Campanie) l’urgence pandémique semble favoriser la confirmation des présidents sortants, quel que soit l’appartenance politique ».

ANALYSE, Corriere della Sera, M. Franco « Un populisme dilué mais subi pendant trop longtemps » : « Du point de vue culturel, le « oui » à la coupe du nombre de parlementaires semble avoir déjà gagné. C’est maintenant une réforme électorale qui s’entrevoit afin d’en limiter les effets pervers. Paradoxalement, grâce au référendum, le M5S en crise d’idées et de leadership pourra dire d’être encore vivant. La législature sera ainsi verrouillée, au terme de laquelle le « grillisme » sera redimensionné et pas seulement du point de vue du nombre de députés ou de sénateurs ».

ARTICLE La Stampa, A. Di Matteo « Référendum : la Ligue poussée à voter oui mais la base se fissure » : « Quand les parlementaires de la Ligue sont interpellés sur la coupe des parlementaires, la réponse est toujours la même ‘‘les élections régionales sont la priorité de Matteo Salvini’’. Ce dernier répète la ligne : ‘’j’ai voté à 4 reprises oui au Parlement, et je voterai oui au référendum’’. Il est clair que l’ancien ministre ne veut pas laisser au M5S cette bannière. Or, les choses sont bien plus compliquées. Le oui de la Ligue au référendum est assez tiède. Les appels des militants léguistes à Salvini, sur les réseaux sociaux, augmentent et peuvent se résumer ainsi ‘’Le gouvernement Renzi est tombé en raison d’une défaite référendaire, nous avons la même occasion, votons Non’’. Au sein du parti, les élus savent qu’une éventuelle victoire du non serait un séisme pour le gouvernement Conte. La victoire du Oui laisserait d’ailleurs pas mal d’élus léguistes chez eux ».

ARTICLE, La Stampa, M. Grasso « Ligue, tournant dans l’enquête des 49 millions : les dossiers éliminés par Boniardi ont été récupérés » : « Le Parquet découvre 30 opérations concernant les fonds disparus parmi lesquels une subvention à Radio Padania. C’est ce qui a pu être récupéré des dossiers éliminés du PC portable du député de la Ligue Massimo Boniardi. Les juges ont ainsi demandé à la brigade des finances des preuves de ces derniers mois concernant les 49 millions d’argent public détourné (remboursements électoraux). Selon la police fiscale, certaines opérations prouveraient les manœuvres avec lesquelles la Ligue avait justifié le nettoyage des comptes juste après le scandale qui avait touché son trésorier Belsito. Ce dernier parlait de 40 millions restés dans les caisses. Les magistrats n’en ont trouvé que 3. Entretemps, la Ligue a obtenu de payer la différence en tranches pendant 80 années ».

ARTICLE, Messaggero, C. Guasco, « Migrants, le juge bloque Musumeci qui ne cède pas » : « Le Tribunal administratif régional (TAR) de Palerme a donné raison au gouvernement Conte, bloquant par précaution le caractère exécutoire de l’ordonnance signée par le président de la Région Sicile, Nello Musumeci, qui annonçait la fermeture des centres d’accueil pour les migrants et l’interdiction de tout débarquement sur l’île. Bien que l’affaire semble être close, Musumeci, soutenu par les maires du centre droit, se montre résolu à procéder sur sa ligne dure contre le gouvernement. »

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Le FPÖ donné à 13 % et la Team Strache à 4 %.

FPÖ.jpg

Team HC Strache.png

Autriche. Un sondage Research-Affairs donne le FPÖ à 13 % et la Team Strache à 4 %.

27/08/2020

Le monde universitaire opposé à l’initiative de limitation de l'immigration de l’UDC.

UDC.jpg

Suisse. Le monde universitaire tire la sonnette d’alarme : l’initiative dite de limitation de l'immigration de l’UDC met en péril le pôle économique et scientifique helvétique :

https://www.tdg.ch/formation-recherche-et-innovation-unie...

Le Parti du Progrès est donné à 10 %.

Fpr.jpg

Norvège. Le Parti du Progrès est donné à 10 % au sein d’un sondage Norstat.

L’EKRE est donné à 20 %.

Ekre.jpg

Estonie. L’EKRE est donné à 20 % au sein d’un sondage Turu-uuringute AS.

Les Démocrates suédois sont donnés ensemble à 19 %.

DS.jpg

Suède. Les Démocrates suédois sont donnés ensemble à 19 %, au sein d’un sondage Novus.