Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2019

Geert Wilders demande que le parquet poursuive la personne masquée qui a appelé au meurtre de Thierry Baudet.

PVV.jpg

FvD.png

Pays-Bas. Le dirigeant du PVV Geert Wilders demande que le parquet poursuive la personne masquée qui a appelé au meurtre de Thierry Baudet.

Geert Wilders estime anormal d’avoir été poursuivi pour avoir demandé si les gens veulent plus ou moins de Marocains, alors qu’une personne appelle au meurtre d’un politicien et n’est pas, pour le moment, poursuivie.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2019/03/24/le-...)

Amsterdam : un gauchiste appelle à tuer Thierry Baudet.

FvD.png

Pays-Bas. Lors de la manifestation « antiraciste » du samedi 23 mars 2019 à Amsterdam, un manifestant anfifa a appelé, devant une caméra de la télévision, à tuer le dirigeant du Forum voor Démocratie Thierry Baudet.

(https://www.telegraaf.nl/video/3340995/demonstranten-roep...)

Le Forum voor Democratie donné premier pour des législatives.

FvD.png

PVV.jpg

Pays-Bas. Au sein du sondage Maurice de Hond de ce 24 mars 2019, le Forum voor Démocratie de Thierry Baudet est donné premier parti du pays en vue d’élections législatives avec 17 %. Les libéraux de droite du VVD du Premier ministre Mark Rutte sont donnés en deuxième position à 15 %.  Le PVV de Geert Wilders est donné septième à 7 %.

23/03/2019

À Westland, la LPF Westland a aidé le Forum voor Démocratie lors des provinciales.

LPF Westland.jpg

FvD.png

PVV.jpg

Pays-Bas. Au sein de la municipalité de Westland, dans la province de Hollande du Sud, la LPF Westland - une liste  patriotique qui dispose de 7 conseillers municipaux sur 39 - a soutenu le Forum voor Démocratie, avec lequel elle entretient des contacts depuis plusieurs années, lors du scrutin provincial de ce 20 mars 2019.

Le Forum voor Démocratie, qui se présentait pour la première fois à des élections provinciales, obtient à Westland un peu moins du ¼ des voix. Le PVV de Geert Wilders y tombe à 7, 2 %, divisant son score par plus de deux par rapport à 2015.

(https://www.gemeentewestland.nl/actueel/nieuws/nieuwsberi...)

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2019/03/20/la-...)

Bavière : l'AfD propose d'interdire la construction de minarets.

AfD.jpg

Allemagne. Bavière. L’AfD a déposé ce jeudi 21 mars 2019, au sein du Parlement de Bavière, une proposition de loi visant à interdire la construction de minarets. Les autres partis ont rejeté cette demande.

Un artiste perturbe le Bal des livres afin de réclamer une déclaration commune contre Thierry Baudet.

FvD.png

Pays-Bas. Lors du Bal des livres, qui marque l’ouverture de la semaine du livre, l’artiste néerlandais Freek de Jonge est intervenu en perturbant l’événement afin de réclamer une déclaration commune à l’encontre du discours que Thierry Baudet a tenu lors de la soirée post-électorale du 20 mars 2019 :

https://twitter.com/thomasdeveen/status/1109187636000899075

22/03/2019

Allemagne : le nombre d’allocataires sociaux originaires de Roumanie et de Bulgarie a été multiplié par trois.

Allemagne. Le nombre d’allocataires sociaux originaires de Roumanie et de Bulgarie a été multiplié par trois depuis la fin de la limitation de l’accès au marché de l’emploi allemand aux Roumains et aux Bulgares le 1 janvier 2014.

Le nombre est passé de 45.000 à 150.000.

Un professeur d'université appelle au meurtre de Thierry Baudet.

FvD.png

Pays-Bas. Un enseignant de l’université d’Utrecht dénommé Corné Hanssen appelle indirectement au meurtre du dirigeant du Forum voor Démocratie Thierry Baudet en écrivant sur Facebook « Volkert ? Où es-tu ? », en référence à Volkert van der Graaf, l’assassin de l’ancien dirigeant patriote néerlandais Pim Fortuyn.

Matteo Salvini à Ferrandina.

Ligue.jpg

Italie. Meeting du dirigeant de la Ligue, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur Matteo Salvini ce 22 mars 2019 à Ferrandina en vue des élections régionales du 24 mars 2019.

Ligue 1.jpg

Matteo Salvini à Ferrandina

"Frongia, le fidèle de Raggi, dans le réseau de la corruption."

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Revue de presse.

La visite en Italie du Président chinois Xi Jinping fait les gros titres des médias transalpins. La presse écrite souligne notamment l’imposante délégation chinoise, avec en arrière-plan les perplexités des Américains et des partenaires européens face à une possible ‘’porte ouverte’’ offerte par l’Italie à la puissance chinoise : « Le débarquement de Xi (avec une escorte royale) » (Corriere della Sera), « Le Seigneur Xi » - ‘’Le leader chinois rencontre Mattarella. L’UE retoque l’accord italo-chinois’’ (La Repubblica), « Éape romaine de la tournée européenne de Xi » (La Stampa), « Xi en Italie » - ‘’L’UE relance son dispositif de défense contre la Chine’’ (Sole 24 Ore), « Xi à Rome, le contrepied de l’UE » (Il Messaggero).

L’ouverture d’une enquête judiciaire sur le bras droit de la Maire de Rome V. Raggi (M5S), D. Frongia (conseiller pour le Sport) dans le cadre de l’enquête sur le nouveau stade de Rome, est aussi largement reprise : « Tempête sur la Raggi, un conseiller parmi ceux placés sous enquête » (Corriere della Sera), « Frongia, le fidèle de Raggi, dans le réseau de la corruption » (La Repubblica), « Le bras droit de la maire Raggi sous enquête » (La Stampa), « Le conseiller municipal poursuivi en justice, Raggi vacille » (Il Messaggero), « La tourmente de Rome secoue le M5S » (Il Mattino), « L’étau se resserre sur Raggi » (Il Giornale).

La prise d’otage de collégiens d’hier à Crema (Milan) est encore évoquée. La presse reporte notamment la possibilité qu’un jeune collégien égyptien, remarqué pour son courage, puisse obtenir la nationalité italienne : « Je suis un Italien » - ‘’Rami, Egyptien né en Italie, aura enfin la nationalité’’ (La Repubblica), « Le plan fol de Sy : utiliser les collégiens comme bouclier » (Corriere della Sera), « Attentat au bus des collégiens, le chauffeur aurait déjà tenté deux jours plus tôt son geste » (Il Messaggero).

ENTRETIEN de Luigi Di Maio, vice-président du Conseil : « ‘’ Sécurité, ce n’est pas Salvini qui décide. Voilà le plan sur le modèle des Etats-Unis ’’ » (La Stampa) : « ‘ Sur le plan de la sécurité nous pouvons nous améliorer du point de vue politique et nous devons commencer à travailler sur la prévention et pas seulement sur la répression. Je crois que l’Italie aussi doit se doter d’une ‘’ National Security Strategy ‘’ sur le modèle des États-Unis. La ministre Trenta est en train d’y travailler sous la direction du Palais Chigi. Il s’agit d’un document de stratégie de sécurité nationale. La menace a désormais changé, nous ne pouvons pas continuer à raisonner individuellement, nous devons avancer à travers une coordination plus étroite entre la Défense, l’Intérieur, le ministère des Infrastructures et des Transports et d’autres ministères, avec le soutien du Palais Chigi et du DIS (Département Informations pour la Sécurité). Lors de mon prochain voyage aux Etats-Unis je ne rencontrerai pas de représentants du gouvernement américain, ceci est faux, et vous en connaîtrez bientôt les détails. Il s’agit d’une visite à notre principal allié, avec lequel nous avons une longue histoire d’alliances, l’OTAN. C’est notre maison naturelle. Il y a eu beaucoup de discussion sur la Route de la Soie. J’ai déjà précisé qu’il ne s’agit pas d’un accord politique mais d’une opportunité commerciale. Je ne comprends pas ces instrumentalisations, j’ai entendu parler de colonisateurs, c’est absurde. Dans le décret Brexit nous avons mis une norme pour renforcer la golden power sur la 5G, pour protéger une infrastructure fondamentale. Je n’ai pas oscillé entre la ligne plus institutionnelle et la ligne de Di Battista, je reste moi-même, Alessandro est différent de moi et je le remercie du grand travail pour le Mouvement. Mon objectif est de travailler pour la croissance du pays. Sur l’affaire de l’ouverture de l’enquête sur le nouveau stade de Rome, je ne demanderais pas à la maire de Rome Raggi de reculer, c’est de la politique-fiction ‘’».

ARTICLE La Stampa C. Bertini « Toninelli l’emporte mais le Sénat vacille » : « Les deux motions de censure contre le ministre 5 Etoiles D. Toninelli, présentées par Forza Italia et le Parti Démocrate, ont été rejetées. Toninelli s’est défendu : ‘’rediscuter la TAV est un devoir pris par le gouvernement dès sa naissance et moi, j’ai été cohérent’’. Toutefois, au Sénat, le soutien du gouvernement est descendu à deux reprises sous la barre des 161 voix, soit la majorité absolue. Et certains ont intérêt à profiter de la situation tant que cela est possible : l’abstention de La Russa doit être vue comme une pression pour faire entrer Fratelli d’Italia dans la majorité, maintenant que les 5 Etoiles sont plus faibles ».

ARTICLE La Repubblica C. Tito « La tentation des 5 Étoiles : une liste ‘’Conte’’ comme alliée » : « La poussée propulsive étant en perte de vitesse, un projet pour reconfigurer l’organisation et le dispositif électoral est en train d’être étudié ces derniers jours. On pense à une liste civile nationale, allié avec celle ‘’traditionnelle’’ du M5S et avec à la tête un leader in pectore : Giuseppe Conte. Il ne s’agit que d’un projet, à la phase d’embryon, toutefois, il fait déjà l’objet de confrontations. Pour une raison assez évidente : l’hypothèse d’un vote anticipé semble de jour en jour plus concret. Les élections européennes sont désormais un test décisif. Toutes les simulations voulues par le leader léguiste disent toujours la même chose : La Ligue, avec Forza Italia perd 10 points. C’est la raison pour laquelle on travaille pour que G. Toti (Président de la Ligurie) réalise une scission de Forza Italia d’ici juin. Le parti de Berlusconi est désormais à la dérive. »

EDITORIAL Corriere della Sera M. Franco « Les alliés et le sens du déclin » : «  Le Mouvement 5 Etoiles de gouvernement est entré officiellement au purgatoire : l’espace ambigu des majorités parlementaires, numériquement incertain, les motions sur les ministres sauvés des procès grâce à l’aide de G. Meloni (Fratelli d’Italia) et S. Berlusconi (Forza Italia), ce dernier considéré imprésentable mais devenu un appui, les sondages guères flatteurs, et enfin des enquêtes judiciaires à Rome qui touchent également des représentants du ‘’grillisme’’. Il est difficile de se soustraire à l’impression que le principal parti de l’exécutif ait pris une pente descendante difficile à remonter. Elle mélange la crise de leadership de Di Maio, celle de la crédibilité de ses mesures miraculeuses et de sa capacité d’offrir une stratégie alternative pour l’Italie »

ARTICLE Corriere della Sera M. Guerzoni « Le conseil municipal de Raggi vacille. Di Maio déplore trop de superficialité » : « Le leader du M5S a appelé hier la maire de Rome pour lui faire part de sa colère en raison du retard avec lequel son collaborateur, D. Frongia, a averti les sommets du parti. Au sein du mouvement, la consternation, la préoccupation, voire une vraie peur : ‘’tout va s’écrouler, Raggi est désormais restée seule’’ ».

Raggi.jpg

Le maire M5S de Rome Virginia Raggi

ARTICLE Corriere della Sera M. Galluzzo « Les leaders de l’UE promettent le bouclier pour freiner la pénétration chinoise, Rome dans l’embarras » : « Les nouvelles mesures annoncées par Bruxelles, sans citer directement la Chine, représentent un véritable bouclier. Et ce n’est pas un hasard que ce soit au moment où le Président chinois arrive à Rome. Hier soir, Conte en a discuté avec ses collègues européens. Certains se sont montrés intéressés. D’autres, comme Macron, ont montré ouvertement leur opposition, évoquant la nécessité d’une politique unitaire et pas bilatérale. Le Président français a annoncé par ailleurs une rencontre à 4 à Paris avec Xi, Merkel et Juncker pour trouver des points de convergences ».

ARTICLE, La Stampa, A. Barbera : « L’Italie entre dans la Route de la Soie. Les entreprises signent 15 accords » : « Le dernier qui avait été accueilli avec une égale importance avait été Barack Obama. Le Président chinois Xi Jinping est arrivé en mission à Rome avec une l’imposante délégation chinoise, il rencontrera le Président de la République Mattarella et signera avec l’Italie l’accord sur la Route de la Soie. L’Italie est le premier pays du vieux groupe du G7 à le signer et les Américains n’aiment pas cela. Quatre autres pays de l’Union l’ont déjà fait (Pologne, Hongrie, Grèce et Portugal) et ce soir il y aura un dîner officiel au Quirinal sans la présence embarrassée de Matteo Salvini, qui est toujours plus préoccupé de rassurer l’allié américain. Face à la faiblesse de l’exécutif européen, le Président français Emmanuel Macron s’est chargé du dossier. Mardi prochain, il attend à l’Elysée le Président chinois Xi et il a invité aussi, pour cette occasion la Chancelière Angela Merkel et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker mais il n’a pas invité le président du Conseil italien Giuseppe Conte. Encore une fois, l’Italie a été tenue à l’écart de ce rendez-vous ».

ARTICLE Sole 24 Ore L. Palmerini « Les conditions du Quirinal : réciprocité et pas de domination sur les technologies » : « Même si favorable aux accords commerciaux et à un partenariat avec Pékin sur différents secteurs, Mattarella a insisté pour garder les ententes dans un cadre de multilatéralisme, dans le respect des règles européennes et de l’alliance traditionnelle avec les Etats-Unis. Quant aux technologies ‘’elles doivent être utilisées et réglées ensemble pour la collaboration et pas pour la compétition ou la domination’’. La soirée se terminera avec un dîner au Quirinal avec 170 invités : il y aura le gouvernement – Salvini absent pour campagne électorale – les protagonistes du monde des industries, dont le président de Confindustria ».

ARTICLE Sole 24 Ore M. Rogari et G. Trovati « DEF léger ou lourd ? Haute tension Tria-M5S » : « La ligne du ministre de l’Economie se heurte à celle du M5S sur deux points : le Décret sur la croissance, attendu au Conseil des ministres dans 7 jours après le retour de Tria de son nouveau voyage en Chine, et de la consistance à donner au DEF (document économique et financier). Très léger comme le demande la politique, plus articulé comme souhaiterait une partie du gouvernement. Certes, du point de vue électoral, un report du dossier serait une bonne chose. Toutefois, il y a des engagements européens à respecter, qui imposent fin avril l’envoi du ‘’programme de stabilité’’. Et surtout, il ne faut pas alerter les marchés en mettant à mal cette légère récupération du spread. Ecrire un DEF pouvant galvaniser le PIB actuellement en perte de vitesse sur déficit et dette, serait le message le plus rassurant ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Le FPÖ donné à 25 %.

FPÖ.jpg

Autriche. Pour la première fois depuis décembre 2017, le parti patriotique FPÖ, qui prend part au gouvernement aux côtés des sociaux-chrétiens de l’ÖVP, est donné au sein d’un sondage plus haut que les sociaux-démocrates du SPÖ.

Autriche 1.jpg

ÖVP : sociaux-chrétiens

FPÖ : patriotes

SPÖ : sociaux-démocrates

Neos : libéraux

écologistes

Jetzt : écologistes dissidents

L’homme qui voulait attaquer Geert Wilders est maintenu en détention pour 90 jours.

 PVV.jpg

Pays-Bas. L’homme arrêté le 9 mars à Heerlen, lors d’une distribution de tracts organisée par Geert Wilders, est maintenu pour 90 jours supplémentaires en prison.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2019/03/15/la-...)

Meeting à Prague avec Tomio Okamura, Geert Wilders et Marine Le Pen.

SPD.png

PVV.jpg

RN.png  

Tchéquie, France, Pays-Bas, Union Européenne. Le dirigeant du SPD (Tchéquie) Tomio Okamura, le dirigeant du PVV (Pays-Bas) Geert Wilders et la dirigeante du Rassemblement National (France) Marine Le Pen prendront part à un rassemblement et tiendront un discours, le 25 avril 2019 à Prague en Tchéquie, contre « la dictature de l’Union Européenne ».

SPD 1.jpg

L’article sur les élections provinciales aux Pays-Bas a été mis à jour.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2019/03/21/per...)

Le Parti Démocrate donné plus haut que le M5S.

Ligue.jpg

M5S.jpg

FI-AN.jpg

Italie. Un sondage Tecné donne la Ligue à 33 %, le Parti Démocrate [centre-gauche] à 21 %, le M5S à 20 %, Forza Italia à 12 %, Frères d’Italie à 5 %.

[Le M5S poursuit sa chute.]

21/03/2019

L’AfD proposera, pour la troisième fois, Mariana Harder-Kühnel pour le poste de vice-président de la Chambre des députés.

AfD.jpg

Allemagne. L’AfD proposera, pour la troisième fois, Mariana Harder-Kühnel pour le poste de vice-président de la Chambre des députés.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/12/13/l-a...)

Pays-Bas : projection pour le Sénat.

FvD.png

PVV.jpg

Pays-Bas. Le 27 mai 2019, les membres des collèges provinciaux - élus ce 20 mars 2019 -, ainsi que ceux des collèges électoraux pour le Sénat dans les Antilles néerlandaises (Bonaire, Saint-Eustache, Saba) - élus aussi ce 20 mars 2019 - choisiront les membres du Sénat : le Forum voor Démocratie de Thierry Baudet sera le premier parti avec 13 sièges sur 75 et le PVV aura 5 sièges.

[En 2015, le Forum voor Démocratie n’était pas présent et le PVV avait obtenu 9 sièges.]

(https://lfverkiezingen2019nllive.appspot.com/public/build...)

Percée du Forum voor Democratie et recul du PVV lors des élections provinciales aux Pays-Bas.

PVV.jpg

FvD.png

Pays-Bas. Lors des élections provinciales de ce 20 mars 2019, le Forum voor Démocratie de Thierry Baudet perce et le PVV de Geert Wilders recule.

Le Forum voor Democratie devient le premier parti des Pays-Bas, alors qu'il s'est présenté pour la première fois à un scrutin provincial. Il décroche au total 86 sièges de conseiller provincial sur 570. Le PVV en obtient 41 (soit -25 par rapport à 2015).

(https://lfverkiezingen2019nllive.appspot.com/public/build...)

Le Forum voor Démocratie arrive en première position dans 3 provinces sur 12 : Hollande du Sud, Hollande du Nord et Flevoland :

Pays-Bas.jpg

(http://eurolibertes.com/politique/entretien-thierry-baude...)

Navire Diciotti : rejet de la demande de levée de l'immunité parlementaire de Matteo Salvini.

M5S.jpg

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

Italie. Revue de presse.

La prise d’otages à Crema (Milan) de 51 collégiens fait les gros titres des médias italiens : « Terreur sur le bus, les 51 collégiens sauvés » - ‘’Le Sénégalais incendie le bus, les Carabiniers libèrent les collégiens’’ (Corriere della Sera), « Terreur à Milan » - ‘’Les jeunes héros appellent les Carabiniers et évitent un massacre’’ (La Repubblica), « Il voulait brûler 51 enfants » (La Stampa), « Il brûle un bus avec 51 collégiens à bord » ‘’Une vengeance pour les migrants’’ (Il Messaggero, Il Mattino), « Collégiens en otage, miracle à Milan » (Avvenire).

L’arrestation du Président du conseil municipal de Rome, M. De Vito (M5S) pour corruption dans l’affaire du nouveau stade de Rome est aussi largement reprise : « Pots-de-vin, le 5 Étoiles arrêté » (Corriere della Sera), « Rome, le modèle Raggi mis à mal » (La Repubblica), « Le champion de la légalité arrêté » (La Stampa), « Pots-de-vin, la balafre Capitale » - ‘’Scandale au Capitole, séisme au sein du M5S’’ (Il Messaggero, Il Mattino), « Arrestation de De Vito, embarras au sein du M5S » (Avvenire). 

Le rejet de la part du Sénat de la demande de levée de l'immunité parlementaire du ministre de l’Intérieur M. Salvini au sujet de l’affaire du navire ‘’Diciotti’’ est largement reprise dans les pages intérieures.

Journaux télévisés : Ils ouvrent sur la prise d’otage d’un bus de collégiens près de Milan, sur le refus du Sénat de lever l’immunité parlementaire de M. Salvini et sur la visite à Rome du Président chinois Xi Jinping.

Réseaux sociaux : Ils traitent principalement de l’arrestation du Président du conseil municipal de Rome, M. De Vito (M5S) pour corruption et sur le vote au Sénat sur l’affaire Diciotti.

ARTICLE Corriere della Sera A. Trocino « La colère de Di Maio avec l’allié : la sécurité intérieure est en danger, il faut arrêter de ne parler que des canots de migrants » : « Di Maio n’apprécie pas la ligne de M. Salvini et il le fait comprendre aux siens lors d’une réunion dans la soirée, après un jour parmi les plus difficiles du Mouvement. Les propos de Di Maio remettent en discussion toute la politique de sécurité et sur les migrants du Ministère de l’Intérieur. ‘’Aujourd’hui tout le monde pense au débarquement de 50 personnes à Lampedusa alors qu’à Milan il y avait quelqu’un, un Sénégalais ayant la nationalité italienne depuis des années, qui était en train de planifier de tuer 50 de nos collégiens’’. Pour cette raison, il a décidé de saisir les experts du Mouvement pour repérer de mesures pour augmenter la sécurité intérieure. Di Maio demande ainsi une approche plus concrète de la part du gouvernement ».

ARTICLE Corriere della Sera P. Di Caro et M. Cremonesi « Salvini ‘’acquitté’’ avec l’aide de Forza Italia et Fratelli d’Italia » : « En prenant la parole, le ministre Salvini a voulu toucher les électeurs, plus que ses collègues (puisque le résultat du vote était acquis, les 5 Étoiles s’étant déjà consultés sur la plateforme Rousseau en faveur du rejet de l’autorisation). Il ne fait nul doute que l’unité du M5S a été importante. Les dissidents n’ont été que trois, au final (La Mura, Nugnes, Fattori) et les absents étaient au nombre de 7. Du coup, toutefois, les voix de Forza Italia et de Frères d’Italie ont été décisives. Pour le leader de la Ligue, le résultat a été très positif ‘’une majorité aussi large m’a fait plaisir. En bref, ils ont tous voté contre le procès sauf le PD’’. Il est vrai aussi que sans l’apport de Forza Italia et de Frères d’Italie, la majorité absolue n’aurait jamais été atteinte au Sénat ».

ARTICLE Corriere della Sera M. Franco « La Ligue encaisse aux dépends de l’allié » : « ‘’Le gain politique encaissé hier par Salvini est largement plus important que celui des 5 Étoiles. La question de l’administration romaine de V. Raggi (M5S) pour l’affaire de corruption de De Vito en a été le point d’orgue. Par ailleurs, la décision prise par Di Maio d’expulser De Vito de manière trop impulsive, sans consultations, a non seulement rencontré un mouvement de mécontentement au sein du gouvernement mais a aussi révélé l’embarras de l’allié le plus fort de la majorité, le M5S, pour une enquête touchant un représentant d’envergure, provoquant des mécontentements dans les groupes parlementaires et les partisans ».

COMMENTAIRE, La Stampa, M. Sorgi : « Un vote qui n’a pas du tout été pris pour acquis par le M5S » : « Le vote par lequel le M5S a rejeté la demande de levée de l’immunité parlementaire pour Salvini et lui a donc évité des poursuites dans l’affaire du navire Diciotti n’était peut-être pas donné pour acquis. Mais que pouvait faire d’autre Luigi Di Maio pour assurer la continuité du gouvernement ? Et cela est arrivé juste le jour de l’arrestation du président du Conseil municipal de Rome De Vito (M5S) pour corruption dans l’affaire du nouveau stade de Rome. Cet événement a rendu encore plus visible l’exception à la ligne « justicialiste » traditionnelle faite par le leader des Cinq Etoiles en faveur de l’allié de la Ligue. Ce « mercredi noir » restera dans l’histoire du Mouvement. Sans aucun doute, Salvini confirme être l’homme fort du gouvernement et célèbre ainsi non seulement le vote favorable au Sénat mais aussi l’événement abominable du chauffeur sénégalais, même s’il est citoyen italien, qui a pris en otage 51 collégiens dans un bus près de Milan ».

ARTICLE La Repubblica S. Folli « Le jour le plus long pour le M5S » : « La rapidité avec laquelle De Vito a été expulsé du Mouvement 5 Étoiles semble davantage être dictée par la panique, plutôt qu’une preuve de sérieux. Du reste, on avait compris que l’affaire Diciotti était un cas limite, un geste politique fait, non sans cynisme, pour renverser une certaine opinion publique en sa faveur. Salvini a ainsi encaissé la solidarité de sa majorité au moment où le M5S subissait un coup qui pourrait se révéler fatal. Le Mouvement, affaibli, à bout de souffle, a décidé de soutenir son allié-bourreau. Le M5S est entré dans une spirale d’où il sera difficile de sortir, et après les élections européennes il est certain que les rapports de force entre la Ligue et le M5S seront inversés »

CONVERSATION avec G. Conte, président du Conseil, Messaggero, « Il s’agit seulement d’une brebis galeuse. L’honnêteté, est une valeur pour tous » : « ‘’Le fait que De Vito n’appartienne pas au M5S démontre la pleine cohérence entre la doctrine et sa mise en œuvre. Di Maio a été courageux’’ »

ENTRETIEN d’Alfonso Bonafede (M5S), ministre de la Justice « Des faits trop graves, même si innocent il ne peut pas rester avec nous » : « ‘’Les anticorps du Mouvement face à la corruption se déclenchent quand quelque chose se passe. C’est la réaction qui fait la différence. Des faits particuliers ne peuvent pas remettre en cause toute l’administration de Rome, qui a maintenu nos valeurs ».

ENTRETIEN de Virginia Raggi (M5S), Maire de Rome, Messaggero, « Je suis furieuse mais je vais de l’avant, tous les délinquants doivent être punis » : « ‘’Avec Di Maio, nous nous sommes dit que le M5S a ses anticorps et que nous devons aller de l’avant à Rome pour ramener la légalité grâce au parcours initié dans l’intérêt des citoyens. J’ai toujours été garante de la légalité et je continuerai à l’être’’ ».

ARTICLE, Il Messaggero A. Gentili « Limite sur le golden power. Di Maio rassure les Etats-Unis, il rencontre l’Ambassadeur de Trump à la veille du sommet avec Pékin ».« Di Maio a rencontré hier l’ambassadeur américain pour le rassurer sur le 5G et sur le fait qu’il ne s’agissait pas d’un accord juridiquement contraignant ».

ARTICLE La Repubblica C. Lopapa « L’enlisement, Conte accuse la Ligue de vouloir insérer une amnistie » : « Deux heures d’étincelles au Conseil des ministres, où le décret signé à deux mains Conte-Di Maio finit par passer mais il demeure modifiable au Parlement. L’absence de Salvini, qui a préféré le plateau de Porta a Porta (RaiUno) au Conseil des ministres, prouve bien la distance de la Ligue face à ce décret : absence de la liste des 9 chantiers encore bloqués au Nord, peu de facilitations pour les grands chantiers, risque de favoriser uniquement les petites du centre Sud ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Leefbaar Rotterdam se félicite de la percée électorale du Forum voor Démocratie.

LR 1.jpg

FvD.png

Pays-Bas. Leefbaar Rotterdam se félicite de la percée électorale du Forum voor Démocratie pour qui il avait appelé à voter lors des élections provinciales de ce 20 mars 2019.

20/03/2019

Santiago Abascal et Jarosław Kaczyński se rencontrent à Varsovie.

Vox.jpg

Espagne et Pologne. Ce 20 mars 2019, le dirigeant de Vox (Espagne) Santiago Abascal et celui du PiS (Pologne) Jarosław Kaczyński se sont rencontrés à Varsovie.

Vox PiS.jpg

"Le diesel est super"

AfD.jpg

Allemagne. Affiche de l'AfD :

AfD 2.jpg

"Le diesel est super"

"Une Basilique plus forte, dans une Italie unie."

FI-AN.jpg

Italie. La dirigeante de Frères d'Italie Giorgia Meloni sera ce 21 mars 2019 en Basilicate dans le cadre des élections régionales qui y auront lieu ce 24 mars 2019.

FdI 1.jpg

"Une Basilique plus forte, dans une Italie unie."

"Le pays a besoin de toi !"

AfD.jpg

Allemagne. Affiche de l'AfD :

AfD 1.jpg

"Le pays a besoin de toi ! Deviens membre."

Le Fidesz suspendu du PPE.

Hongrie et Union Européenne. Le groupe Parti populaire européen (PPE) a suspendu ce mercredi 20 mars 2019 le Fidesz de Viktor Orban. La proposition a été adoptée par 190 voix, alors que 3 personnes ont voté contre.