Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2018

"La patate chaude repasse entre les mains des négociateurs."

M5S.jpg

Ligue.jpg

FI.jpg

Italie. Revue de presse.

Gouvernement-Consultations - Unes : « PD et M5S vont de l’avant malgré les doutes » – ‘’Pour Fico ‘’le dialogue a commencé’’ (Corriere della Sera), « M5S-PD, guerre sur les programmes, risque d’élections anticipées » (La Repubblica), « Salvini tenté d’abandonner Berlusconi pour gouverner » - ‘’Ouvertures du leader de la Ligue au M5S’’ (La Stampa), « Le M5S et le PD tentent de s’accorder » (Il Messaggero), « M5S-PD, début du dialogue mais Renzi s’oppose » (Il Mattino).

EDITORIAL La Stampa M. Sorgi « Le vrai match n’a pas encore commencé » : « La ‘’patate chaude’’ repasse entre les mains des négociateurs : le jeu pourrait durer une ou deux semaines encore mais il est difficile que la donne puisse changer. Le PD n’est pas prêt et n’est pas en mesure de décider. Les 5 Etoiles doivent faire face à une révolte de la moitié de leur base : une grosse partie de l’électorat que ni Di Maio ni Casaleggio ne veulent décevoir. Sans parler de Salvini (Ligue), déçu par le pas en arrière (du moins officiel, car nous ignorons les coulisses) de son ‘’presque allié’’, Di Maio. Il est compréhensible que le Président de la République ait décidé de libérer Fico de sa mission, en attendant de décider de manière autonome, avec la crainte que même un gouvernement d’urgence, de trêve, de six mois, puisse s’heurter à un refus des partis, incapables de trouver une entente ».

ARTICLE, La Repubblica, A. Cuzzocrea : « PD-M5S, des tentatives de ‘’contrat’’ et affrontement sur le conflit d’intérêts » : « Le président de la Chambre Roberto Fico a conclu son mandat exploratoire pour former un gouvernement et a déclaré hier au Quirinal que le dialogue entre le M5S et le PD a commencé. Le destin d’une alliance très compliquée entre les deux partis est basé sur les programmes et beaucoup de doutes demeurent sur la possibilité d’une entente gouvernementale. Le Quirinal attendra la direction générale du PD le 3 mai pour prendre une décision, mais une dure confrontation a lieu sur la réforme du travail, le Jobs Act, une loi sur les partis, le revenu de citoyenneté et surtout le conflit d’intérêts. Luigi Di Maio affirme que ceux qui font de la politique ne devraient jamais posséder des médias. De son côté Matteo Orfini (PD, aile renzienne) répond en soulignant qu’aujourd’hui le conflit d’intérêts concerne plutôt la ‘’Casaleggio Associati’’. Le début de ce dialogue, auquel Renzi s’oppose, souligne malheureusement encore une véritable possibilité de nouvelles élections ».

ARTICLE, Corriere della Sera F. Fubini « Pression italienne contre le plan UE : les réfugiés ‘’pris en charge’’ pendant 10 ans » : « Un document conjoint signé par l’Italie, Chypre, Grèce, Malte et Espagne est arrivé sur la table de 23 gouvernements et de la Commission Européenne. Un document de trois pages avec des points soulevés et un message politique qui veut dire : ‘’ne nous laissez pas toute la responsabilité, ne faites pas des pays du Sud un ‘’hotspot’’ pour gérer les flux de migrants sans documents, il faut plus de solidarité’’. Or, ces promesses de solidarité ne semblent pas vouloir se réaliser. Par ailleurs, plusieurs responsables politiques estiment que le résultat électoral du 4 mars en Italie s’explique par le fait que le gouvernement de Rome a été laissé seul par les autres. Mais la leçon va vers un autre sens : puisque l’accueil d’un grand nombre de demandeurs d’asile fait perdre des voix, il est préférable de déléguer le problème aux pays de premier accueil. La France de Macron l’a compris, et demande que les procédures d’asile se fassent aux points d’entrée (ports ou aéroports). Ainsi que l’Allemagne, où Merkel craint la concurrence des extrémistes de droite. Dans le plan contesté, les quotas ne marcheront qu’en cas d’urgences gravissimes ou si la majorité des gouvernements l’accepte ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Le PVV de Geert Wilders souhaite un excellent jour du Roi.

PVV.jpg

Pays-Bas. Le PVV de Geert Wilders souhaite un excellent jour du Roi.

PVV 1.jpg

26/04/2018

HC Strache opposé aux meetings électoraux turcs en Autriche.

FPÖ.jpg

Autriche.

FPÖ 2.jpg

Heinz-Christian Strache, Vice-chancelier et président fédéral du FPÖ : "Les meetings électoraux turcs ne sont pas souhaités en Autriche."

Johann Gudenus à propos de la fondation de George Soros.

FPÖ.jpg

Autriche. 

FPÖ 1.jpg

Johann Gudenus, chef de file des élus du FPÖ à la Chambre des députés : "La fondation Soros est contre l'interdiction du port du voile et de la burqa et ainsi pour la propagation de l'islam politique. Encore des questions ? "

"Difficultés entre le M5S et le PD, Fico lève le pied."

M5S.jpg

Ligue.jpg 

Italie. Revue de presse.

Gouvernement-Consultations - Unes : « Le PD se divise, l’entente avec les 5 Etoiles en difficulté » - (Corriere della Sera), « Martina tenté mais le PD se divise » - ‘’Opposition de Renzi, Di Maio sonde ses militants’’ (La Repubblica), « Gouvernement et PD, la controffensive de Renzi » - ‘’L’ancien secrétaire du PD prévient les siens’’ (La Stampa), « Difficultés entre le M5S et le PD, Fico lève le pied » - ‘’Renzi s’oppose, Martina tenté’’ (Il Messaggero), « M5S-PD, les militants des deux partis disent non » (Il Mattino).

ARTICLE, Corriere della Sera, M. Breda : « Mattarella inquiet. Prêt à donner davantage de temps » : « Aujourd’hui, il faudrait une invention géniale pour sortir de l’impasse de la formation d’un nouveau gouvernement. Sergio Mattarella la cherche en vain depuis 53 jours et maintenant Roberto Fico est en train de chercher une hypothèse praticable d’accord entre M5S et PD. Ce sera Fico qui devra donc tracer une évaluation et peut-être demander davantage de temps. Le président Mattarella, même si très préoccupé, est disponible à le lui accorder ».

RETROSCENA (Coulisses), Corriere della Sera, F. Verderami : « Pour Gentiloni [Parti Democrate] l’axe est « improbable ». Le froid de Renzi sur Mattarella » : « Renzi n’est pas pour un accord possible avec le M5S pour la formation d’un nouveau gouvernement. Il n’a aucune intention d’être le chauffeur qui les accompagnerait au Palais Chigi. Le mandat de Mattarella à Roberto Fico, trop rapide selon les partisans de Renzi, ‘’n’a pas aidé la situation’’. Paolo Gentiloni, improprement placé parmi ceux qui veulent négocier, pense comme Renzi même si sa position est moins rigide : il n’a pas l’intention d’entraver complètement le dialogue avec le M5S ».

ARTICLE Il Messaggero M. Ajello « Le 25 avril comme compromis pratique pour aller au gouvernement » : « L’entretien à l’issue de la célébration de la Fête de la Libération entre le président du Conseil P. Gentiloni (PD) et le président de la Chambre R. Fico (M5S) a de fait représenté le symbole d’une tentative d’entente entre les deux partis. La gauche a toujours utilisé le 25 avril, pendant ces 72 ans de République. Maintenant, ce sont les 5 Etoiles. Ceci représente un point en commun que les deux partis tentent d’exploiter : transformer la fête en une sorte de laboratoire ».

[Le 25 avril marque la libération, lors de la Seconde Guerre mondiale, des villes de Milan, Turin et Gênes.]

ENTRETIEN de Sandro Gozi, secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes : « ‘’Maurizio (Martina) fait erreur, il doit être garant de tous’’ » (Corriere della Sera) : « ‘‘ Ce que le M5S est en train de nous proposer pour trouver un accord est déjà suffisant pour dire non. Les Cinq Etoiles veulent supprimer le Jobs Act et la loi Fornero sur les retraites alors que nous sommes contre. Maurizio Martina [secrétaire régent du PD, ndt.] n’a pas été garant de la position de tous, on l’a compris tout de suite de sa déclaration à la sortie de sa rencontre avec Fico. Il a pris une position nette en faveur de l’accord avec les Cinq Etoiles. Il n’a pas été impartial et il a pris une voie précise, en devenant l’une des parties impliquées ‘’ ».

RETROSCENA (Coulisses), Corriere della Sera, F. Fubini : « Les « craintes » de Moscovici : ‘’ La Ligue ? Alliée de Le Pen. Un cinquième des Italiens a voté extrême droite » : « Pierre Moscovici, commissaire UE, a parlé en toute franchise de ses craintes pour la situation politique italienne. A l’occasion des rencontres de printemps du FMI, il a souligné que la victoire de Macron sur le nationalisme anti-européen de Marine Le Pen n’était pas une bataille gagnée mais la fin de la guerre. C’est l’Italie qui le préoccupe le plus, un Italien sur 5 a voté pour l’extrême droite et Matteo Salvini est un allié de Marine Le Pen. Si son parti devient le premier en Italie, cela aura une valeur très forte pour l’extrême droite ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

25/04/2018

Le gouvernement autrichien adopte la stratégie 5G.

FPÖ.jpg

Autriche. Le conseil des ministres du gouvernement regroupant les sociaux-chrétiens de l’ÖVP et les patriotes du FPÖ a adopté, à l’initiative du ministre FPÖ des Transports, de l’Innovation et de la Technologie Norbert Hofer, la stratégie 5G (cinquième génération de standards pour la téléphonie mobile). 

Norbert Hofer estime que la mise en œuvre rapide de la stratégie 5G permettra à l'Autriche de devenir un précurseur dans ce domaine au sein de l’Union Européenne, mais aussi de créer environ 35.000 emplois. L'objectif est de fournir une offre complète de 5G de haute performance, en particulier dans les zones rurales. 

Hofer considère que la digitalisation ne sera pas possible sans le 5G. Le coût total des investissements est estimé, selon lui, à 10 milliards d’euros.

5G.jpg

Johann Gudenus s’en prend à George Soros.

FPÖ.jpg 

Autriche. Alors que la Fondation Open Society de George Soros prétend, au sein d’une étude, que le parti patriotique autrichien FPÖ propage l’islamophobie, le chef de file des élus FPÖ au sein de la Chambre des députés Johann Gudenus estime, ce 25 avril 2018, que cette affirmation est plus qu’éhontée. La fondation Open Society considère que le fait d’interdire le port du voile est une discrimination des femmes musulmanes alors que le FPÖ estime qu’il s’agit d’une mesure en faveur du droit des femmes et contre l’islamisme. 

Le samedi 21 avril 2018, Johann Gudenus, interrogé par le quotidien die Presse sur la campagne conduite par le Premier ministre hongrois Viktor Orban contre le milliardaire George Soros, avait fait état de « rumeurs convaincantes quant à la participation de Soros lorsqu’il s’agit de diriger des flux de migrants vers l’Europe » et ajouté « Il a ainsi financé des ONG qui ont une responsabilité dans les migrations de masse vers l’Europe » et « Des mouvements migratoires de cette ampleur ne se sont pas produits par hasard ».

Johann Gudenus.jpg

Johann Gudenus

Élection du Conseil régional de Molise.

 FI.jpg

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

M5S.jpg

Italie. Molise. Lors de l’élection directe du Conseil régional ce 22 avril 2018, le centre-droit obtient, en plus du poste de président de Molise, 12 sièges sur 21, parmi lesquels 3 pour Forza Italia, 2 pour la Ligue, 1 pour Frères d’Italie et 0 pour le MNS.

Le Parti Démocrate [centre-gauche] obtient 2 sièges.

Le M5S décroche 6 sièges.

(http://www.termolionline.it/news/politica/714334/la-nuova...)

(https://www.elezioniregionemolise2018.it/)

Canton de Zurich : l'UDC recule dans les communes.

UDC.jpg

Suisse. Canton de Zurich. Alors que des élections municipales le 4 mars 2018 avaient marqué le recul de l’UDC (SVP en allemand), d’autres scrutins municipaux tenus le 15 avril 2018 l’ont confirmé. Le parti recule tant au niveau des conseils municipaux que des exécutifs. 

Conseils municipaux 

Au total des scrutins dans le canton de Zurich le 4 mars et le 15 avril 2018, l’UDC obtient 125 sièges (soit - 25) dans les conseils municipaux de 13 villes. 

Exécutifs municipaux 

L’UDC perd au total 8 sièges dans les exécutifs (Winterthur, Dietikon, Schlieren, Illnau-Effretikon,… [à Illnau-Effretikon, le nombre de membres de l’exécutif a été réduit de 9 à 7 sièges.])

24/04/2018

Bavière : des croix dans les bâtiments publics.

CSU.jpg

Allemagne. Bavière. Le gouvernement bavarois (CSU) a décidé que, à partir du 1 juin 2018, une croix doit être accrochée dans chaque bâtiment public, pas en tant que symbole religieux mais en tant que symbole culturel.

Un ancien maire CDU sur les listes de l'AfD en Hesse.

AfD.jpg

Allemagne. Hesse. L’ancien maire CDU de Biedenkopf, de 1993 à 2011, Karl-Hermann Bolldorf figurera sur les listes de l’AfD en vue des élections pour le Parlement de Hesse du 28 octobre 2018. [Il a été membre de la CDU durant 44 ans et l’a quittée en 2015 à cause de la politique migratoire d’Angela Merkel.]

Karl-Hermann Bolldorf.jpg

Karl-Hermann Bolldorf

"Fico sonde le PD, colère de Salvini."

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Revue de presse.

Gouvernement-Consultations au Quirinal – Unes : « Fico sonde le PD, colère de Salvini » - ‘’Di Maio : c’est Salvini qui a fermé la porte’’ (Corriere della Sera), « Fico cherche le PD, accueil froid de Renzi » - ‘’L’hypothèse d’un accord avec le M5S divise le PD’’ (La Repubblica), « Le dernier appel de Mattarella » - ‘’mandat à Fico pour une entente avec le PD, Salvini menace une ‘’marche sur Rome’’ (La Stampa), « Italie enlisée, Fico sonde » (Sole 24 Ore), « Le mandat à Fico secoue le PD » (Il Messaggero, Il Mattino).

COMMENTAIRE La Repubblica S. Folli « Une voie étroite pour le Quirinal » : « Le mandat exploratoire confié au président de la Chambre, symétrique à celui qui avait été donné à sa collègue du Sénat, a un peu ce goût des choses qui arrivent quand il est trop tard. La fermeture d’Orfini [fidèle de Renzi, ndt.] à un dialogue avec le M5S confirme une fois de plus que le PD est proche d’une division interne. Si les vétos croisés ne cessent pas, Mattarella pourrait penser à un gouvernement transitoire ou ‘’du Président’’, ce qui ne représente pas une voie facile pour sortir du labyrinthe mais plutôt une énième énigme. Le chef de l’Etat devra mettre toute son autorité en avant et considérer la possibilité de polémiques et d’attaques ».

ENTRETIEN de Dario Franceschini, ministre de la culture sortant, « ‘’Ouvrons à une confrontation avec les 5 Etoiles, nous ne pouvons pas dire tout le temps ‘’non’’ » (La Repubblica) : « ‘’Nous avons le devoir de vérifier dans les contenus, sans préjudices, la possibilité d’une entente tout en gardant le parti uni. Avec un système tripolaire et une loi électorale proportionnelle, même à l’avenir ce sera impossible de gouverner seuls. L’hypothèse de Di Maio comme président du Conseil ? Procédons par étapes. Voyons les programmes. Renzi peut gérer cette phase en tant qu’acteur principal’’ ».

(Traduction  ambassade de France à Rome)

23/04/2018

Nigel Farage fête la Saint-Georges.

UKIP.jpg

Royaume-Uni. La figure de proue de l'UKIP Nigel Farage fête la Saint-Georges.

Farage.jpg

Brandebourg : élection de six dirigeants de circonscription.

AfD.jpg

Allemagne. Brandebourg. Lors du premier tour de l’élection du dirigeant de la circonscription au sein de six circonscriptions, ce 22 avril 2018, les résultats sont les suivants : 

Spree-Neiße : le candidat de l’AFD Steffen Kubitzki est arrivé deuxième avec 28,89 % derrière le candidat de la CDU qui obtient près de 40 %. Le second tour, opposant les deux premiers, aura lieu le 6 mai 2018.

Harald Altekrüger (CDU : démocrate-chrétien) : 39,97 %

Steffen Kubitzki (AfD : patriote) : 28,89 %

Hermann Kostrewa (SPD : social-démocrate) : 14,66 %

Matthias Loehr (die Linke : post-communiste) : 16,49 %

(https://www.lkspn.de/wahl/lr2018/lr/index.html)

Steffen Kubitzki.png

"Arrêter de parler, commencer à agir ! Politique proche du citoyen, Maintenant !"

 

Elbe-Elster : le candidat de l’AfD Peter Drenske arrive troisième et dernier avec 18,4 % des voix.

(http://wahl.lkee.de/lw2018.html)

 

Oberspreewald-Lausitz : le candidat de l’AfD Sven Schröder arrive deuxième avec 23,8 %. [Le premier ayant plus de 50 %, il n’y aura pas de deuxième tour.]

(http://wahl.osl-online.de/AppPortal/lw2018.html)

 

Ostprignitz-Ruppin : la candidate de l’AfD Petra Hentschel arrive quatrième avec 10,7 %.

 

Barnim : l’AfD n’a pas présenté de candidat.

(https://wahlen.barnim.de/)

 

Uckermark : l’AfD n’a pas présenté de candidat.

(https://service.uckermark.de/wahlen/lw2018.html)

Allemagne : les grandes villes les plus sûres : Munich et Augsbourg.

CSU.jpg

Allemagne. Munich, capitale de la Bavière, est classée comme la ville la plus sûre parmi les 39 plus grandes villes du pays. La deuxième ville de ce classement est Augsbourg, située aussi en Bavière.

CSU.jpg

"Des villes bavaroises occupent la première et la deuxième place. Munich reste la grande ville la plus sûre!"

Roberto Fico chargé d'étudier la possibilité d'une coalition gouvernementale réunissant le M5S et le PD.

M5S.jpg

Italie. Le président Sergio Mattarella a chargé ce 23 avril 2018 Roberto Fico (M5S), président de la Chambre des députés, d'étudier la possibilité d'une coalition gouvernementale réunissant le M5S et le Parti Démocrate [centre-gauche].

Le candidat du centre-droit Donato Toma devient le président de la Région de Molise.

FI.jpg

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

MNS.jpg

M5S.jpg

Casa Pound.jpg

Italie. Molise. Lors de l’élection directe du président de la région ce 22 avril 2018, le candidat du centre-droit à la présidence de la région de Molise Donato Toma (soutenu par Forza Italia, la Ligue, Frères d’Italie, le MNS,…) arrive en premier avec plus de 43 %. Il est élu. [Le parti de Donato Toma est Forza Italia de Silvio Berlusconi.]

Le candidat du M5S Andrea Greco arrive deuxième avec 38,5 %. Le candidat du centre-gauche arrive troisième avec 17,1 %. Le candidat de Casa Pound Agostino Di Giocomo arrive quatrième et dernier avec 0,42 %.

(https://www.elezioniregionemolise2018.it/)

Donato Toma.jpg

Donato Toma 2.jpg

Silvio Berlusconi et Donato Toma

 

[Sur le MNS : 

http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2017/12/06/con...

http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2017/11/30/ale...]

"Le M5S offre des ministères-clé à la Ligue."

M5S.jpg

Ligue.jpg

FI.jpg

FI-AN.jpg

Italie. Revue de presse.

Gouvernement-Consultations au Quirinal – Unes : « L’offre de Di Maio à Salvini » - ‘’Le M5S offre des ministères-clé à la Ligue’’ (Corriere della Sera), « Fico : mission auprès du PD. Mattarella sollicite des délais courts » (La Repubblica), « Di Maio se tourne vers le PD » ‘’Les 5 Etoiles prêts à négocier avec le médiateur de Renzi’’ (La Stampa), « Salvini : je reste fidèle à Berlusconi » (Il Messaggero), « Salvini dit non à Di Maio. Fico se prépare » (Il Mattino).

RETROSCENA (coulisses) La Repubblica G. De Marchis « Le Quirinal, sans un vrai tournant, pourrait donner un mandat précis à Fico » : « Sergio Mattarella n’a pas encore convoqué le président de la Chambre Roberto Fico (M5S) mais pourrait le faire dans la journée. Le Quirinal attendait pour ce dimanche une réponse de Salvini (Ligue) à l’ultimatum de Di Maio (M5S). Une réponse qui n’est pas arrivée, Salvini ayant même demandé quelques jours encore de réflexion, préférant ainsi arriver au-delà des élections dans la Région Frioul après avoir temporisé jusqu’à celles du Molise. Cette perte de temps, peu appréciée par le Quirinal, est même vue comme un manque de respect institutionnel. Le Président Mattarella pourrait ainsi donner à Fico un mandat exploratoire très strict : vérifier la possibilité d’une entente entre les 5 Etoiles, le PD et LeU ».

ARTICLE Corriere della Sera V. Piccolillo « Molise, 52% des électeurs seulement ont voté. Défi M5S-centre droit » : « Les habitants du Molise auront été longtemps courtisés par le monde politique. Or, l’affluence a été basse, environ 52,2% : bien en-dessous du 71,6% des élections politiques. L’abstention a ainsi rendu encore le résultat plus compliqué (à ce stade encore incertain) qui aurait dû être un test au niveau national ».

COMMENTAIRE, La Stampa, F. Geremicca : « Pour le Quirinal il s’agit d’un puzzle qu’on ne peut pas recomposer » : « Les pièces du puzzle sont encore sur la table du Président de la République Mattarella et il ne sera pas facile de remplir tous les blancs pour former un nouveau gouvernement. Sergio Mattarella est en train de vivre sa crise la plus difficile, rien ne semble avoir changé après les élections du 4 mars, et la semaine qui s’ouvre sera la plus dure à déchiffrer. Mattarella n’est pas un président technique et les pièces sur sa table racontent de majorités numériques difficiles à transformer en majorités politiques. Luigi Di Maio et Matteo Salvini sont, en outre, deux leaders très distants de lui, pour leur langage, culture politique et manière de concevoir la responsabilité face aux institutions. Le président Mattarella ne se fait pas donc d’illusions et regarde les deux seules hypothèses possibles : un gouvernement de « gagnants », soutenu uniquement par Di Maio et Salvini, ou bien un gouvernement du ‘’Président’’ ».    

ARTICLE, La Stampa, F. Schianchi, I. Lombardo : « Di Maio se tourne vers le PD et cherche Lotti » : « La Ligue et le M5S ont rompu à un pas de l’accord et le Mouvement est en train de tenter une dernière offre à Salvini avant de s’adresser au PD. Luigi Di Maio offre des ministères-clé à la Ligue, mais maintenant les 5 Etoiles sont prêts à négocier avec Lotti, le médiateur de Renzi. Le Quirinal s’apprêterait à donner au président de la Chambre R. Fico (M5S) un mandat exploratoire en ce sens, mais Di Maio ne peut pas compter sur un rapport sincère et de sympathie avec le PD et donc il ne sera pas facile de parler avec Renzi, le seul ‘’canal de communication qui compte’’. Matteo Renzi refuse tout contact et reste silencieux ».

ENTRETIEN Il Messaggero : Ettore Rosato, membre du PD et auteur de l’actuelle loi électorale « Nous ne négocierons avec le M5S que s’il cesse le dialogue avec la Ligue » : « ‘’Tant que le front ouvert par le M5S avec le centre droit ne sera pas complètement fermé, toute approche au PD est inutile et serait même une perte de temps. Sinon, qu’ils fassent leur gouvernement. Le PD est disponible au dialogue, mais demandera une condition : que l’on fasse transparence sur les relations avec la Ligue’’ ».

ENTRETIEN de Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil, Corriere della Sera (dimanche) : « ‘’ Avec le M5S on ne peut pas gouverner. Un nouveau vote ? Ce serait dommage ‘’ » : « ‘‘ Le M5S est un danger pour l’Italie, ce n’est pas un parti démocratique. Salvini s’est comporté correctement avec nous jusqu’à maintenant. Nous ne sommes pas en train de chercher une collaboration politique avec le PD et un gouvernement entre PD et M5S serait une énième trahison de la volonté des électeurs. Nous sommes prêts à faire notre devoir pour former un gouvernement qui puisse affronter les graves problèmes des Italiens ‘’ ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

22/04/2018

Land de Salzbourg : le FPÖ troisième avec 18,8 %.

FPÖ.jpg  

FPS.jpg

Autriche. Land de Salzbourg. Lors des élections pour le Parlement du Land de Salzbourg du 22 avril 2018, le FPÖ arrive troisième avec 18,8 % (soit + 1,8 %) derrière les sociaux-chrétiens de l’ÖVP et les sociaux-démocrates du SPÖ. Les écologistes arrivent en quatrième place et les libéraux de NEOS sont en cinquième position.

Le FPS, scission du FPÖ, n’obtient pas d’élu avec 4,5 %.

(https://service.salzburg.gv.at/lkorrj/Index?cmd=detail_in...)

Le FPÖ obtient 7 sièges (soit +1).

(https://www.salzburg.gv.at/celumsearch?k=59823)

 

[Le FPS est constitué par des exclus du FPÖ :

http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2015/06/19/exc...]

Land de Salzbourg.jpg

Percée du FPÖ lors des élections municipales à Innsbruck.

FPÖ.jpg 

Autriche. Tyrol. Innsbruck. Lors des élections pour le Conseil municipal, le FPÖ arrive en deuxième position avec 18,56 % (soit + 10,86 %), derrière les écologistes. Le FPÖ obtient 8 conseillers municipaux (soit +5 ) ainsi que 2 membres de l’exécutif de la ville.

Innsbruck 1.jpg

ÖVP : sociaux-chrétiens

FI : Pour Innsbruck

Grüne : écologistes

SPÖ : sociaux-démocrates

FPÖ : patriotes

NEOS : libéraux

Mandats :

Innsbruck 4.jpg

Innsbruck 3.jpg

Innsbruck

Innsbruck : lors de l'élection directe du maire, Rudi Federspiel arrive troisième.

FPÖ.jpg

Autriche. Tyrol. Innsbruck. Lors du premier tour de l’élection directe du maire de ce 22 avril 2018, le candidat du FPÖ Rudi Federspiel arrive troisième avec 21,17% des voix.

Innsbruck 2.jpg

Willi : écologiste

Oppitz-Plörer : Pour Innsbruck

 

Federspiel : FPÖ : patriotes

Gruber : ÖVP : sociaux-chrétiens

Heisz : SPÖ : sociaux-démocrates

Rudi Federspiel.jpg

Rudi Federspiel

Marlene Svazek a voté.

FPÖ.jpg

Autriche. Marlene Svazek, secrétaire général du FPÖ, député national et présidente du FPÖ du Land de Salzbourg, a voté en culotte de peau et t-shirt ce 22 avril 2018 lors des élections pour le Parlement du Land de Salzbourg.

Marlene Svazek.jpg

Christoph Blocher met un pied dans le paysage médiatique romand et vise les publications gratuites et locales.

UDC.jpg

Suisse. L’homme fort de l’UDC Christoph Blocher met un pied dans le paysage médiatique romand et vise les publications gratuites et locales :

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/christoph-bloch...

(via LesObservateurs.ch)

Christoph Blocher.jpg

Christoph Blocher

Forum voor Democratie donné à 15 sièges et le PVV à 12 sièges.

FvD.png

PVV.jpg

Pays-Bas. Le sondage Maurice de Hond du 22 avril 2018 donne le Forum voor Democratie de Thierry Baudet à 15 sièges sur 150 (soit + 13 par rapport aux législatives de 2017) et le PVV de Geert Wilders à 12 sièges (soit - 8 par rapport aux législatives de 2017). La coalition gouvernementale (VVD + CDA + D66 + Christen Unie) est donnée à 59 sièges sur 150.

De Hond.png

VVD : Parti libéral [de droite]

Groenlinks : écologistes

Forum voor Democratie : parti patriotique

CDA : Parti démocrate-chrétien

SP : gauche de la gauche

D66 : Parti libéral [de gauche]

PVV : parti patriotique

PvdA : Parti travailliste

Partij voor de Dieren : parti des animaux

SP : gauche de la gauche

50plus : parti des plus de 50 ans

Christen Unie : parti religieux

Denk : travaillistes immigrationnistes

SGP : Parti chrétien protestant

Marcello Dell'Utri condamné à 12 ans de prison.

FI.jpg

Italie. Marcello Dell'Utri, ancien sénateur de Forza Italia et proche de Silvio Berlusconi, a été condamné à 12 ans de prison dans le cadre du procès portant sur des négociations secrètes entre le gouvernement et la mafia afin de mettre fin à une série d’attentats commis par cette dernière :

https://www.swissinfo.ch/fre/lourdes-condamnations-dans-u...