Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2019

Le Brexit Party ne se présentera pas dans les circonscriptions gagnées par les conservateurs.

Brexit party.jpg

Royaume-Uni. Nigel Farage a annoncé, ce lundi 11 novembre 2019, afin de ne pas diviser les forces pro-Brexit, que son parti, le Brexit Party, ne se présentera pas dans les circonscriptions gagnées lors des élections législatives de 2017 par les conservateurs : il s’agit de 317 circonscriptions.

"Conte rencontre Angela Merkel."

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

COMMENTAIRE, La Stampa, F. Paci : « Conte rencontre Angela Merkel :Gestion UE des migrants » : « La visite de la Chancelière allemande Angela Merkel au Président du Conseil italien Giuseppe Conte a eu lieu à la fin d’une période où les rencontres entre hommes politiques italiens et allemands se sont intensifiées à tous les niveaux. Le gouvernement allemand est très attentif sur ce qui est en train de se passer maintenant en Italie ainsi que sur les attentes, en particulier pour les accords, que l’on peut atteindre au niveau européen, surtout à un moment où la France préfère prendre des initiatives qui ne sont pas toujours partagées. Merkel, pendant la rencontre avec Conte, a souligné l’importance du soutien italien à la Commission von der Leyen, même si elle a encore quelques fragilités. Merkel et Conte ont aussi parlé de la solution de la question migratoire, dans une optique de répartition des migrants et de la révision du Traité de Dublin et ont eu une confrontation ouverte sur la question de la Libye qui a renforcé la relation Italie-Allemagne. En vue de la conférence de Berlin, prévue pour décembre, Conte a aussi rappelé l’importance d’une implication des Etats-Unis pour la stabilité dans la zone et il a affirmé qu’il faut un grand engagement de toute la communauté internationale. Italie et Allemagne ont été d’accord sur leur loyauté à l’OTAN, remise en question par le Président français E. Macron, qui l’a définie comme en état de ‘’ mort cérébrale ‘’ ainsi que sur l’importance de poursuivre la voie de l’élargissement aux Balkans, bloquée toujours par Macron, par le stop à Macédoine du Nord et Albanie ».

ARTICLE, La Stampa, F. Poletti : « Plus de la moitié des Italiens justifie le racisme » : « Un peuple de haineux et de racistes : c’est l’image de notre pays qui sort d’une enquête de SWG sur les comportements des Italiens. Lors du congrès Metamorfosi organisé par Huffpost chez la Fondation Feltrinelli de Milan, Enzo Risso, directeur scientifique de l’Institut, a déclaré que 45 % des Italiens sont contre le racisme tandis que 55 %, même avec beaucoup de distinction, le justifient. On ne peut pas dire que le racisme augmente, mais les données montrent un affaiblissement des anticorps. La journaliste Silvia Brena, de VOX, souligne que dans le collimateur des haineux il y a les étrangers, les musulmans, les handicapés, les Juifs et les homosexuels. Les tweets sur les étrangers sont xénophobes (32 %), islamophobes (15 %) et antisémites (10%). Toujours selon VOX, la majorité des haineux contre les migrants se trouve à Milan, tandis que ceux contre les musulmans sont à Bologne, Turin, Milan et Venise. La haine insidieuse contre les Juifs est plus importante à Rome où la communauté juive est plus forte. En baisse, au contraire, la haine contre les homosexuels, présente surtout à Milan, Naples, Bologne et Venise ».

(Traduction : ambassade de France)

11/11/2019

La Ligue et Frères d'Italie donnés ensemble à 44 %.

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

M5S.jpg

Italie. Un sondage SWG donne la Ligue à 34,5 % et Frères d'Italie à 9,5 %.

Italie.png

Ligue : patriotes

Parti Démocrate : centre-gauche

M5S : anti-système

Frères d'Italie : patriotes

Forza Italia : conservateurs

Italia Viva de Matteo Renzi : centre-gauche / centre

Kickl à propos de Kurz : "C’est la plus grosse tromperie électorale de la Deuxième République."

FPÖ.jpg

Autriche. Le chef de file des élus du FPÖ à la Chambre des députés Herbert Kickl reproche à l’ancien chancelier conservateur / social-chrétien ÖVP Sebastian Kurz d’avoir ouvert des discussions avec les écologistes en vue de former un gouvernement. Pour Kickl, Kurz a trahi ses promesses électorales visant à conduire une politique de centre-droit : « C’est la plus grosse fraude / tromperie électorale de la Deuxième République. »

"Je suis Giorgia."

FI-AN.jpg

Italie. La dirigeante de Frères d'Italie Giorgia Meloni porte un tee-shirt « Je suis Giorgia. » :

FdI 1.png

"Je suis Giorgia."

Tournée électorale du Brexit Party.

Brexit party.jpg

Royaume-Uni. Le Brexit Party est en campagne pour les élections législatives du 12 décembre 2019.

BP 1.png

Nigel Farage

Norbert Hofer accuse Sebastian Kurz de livrer l'Autriche aux écologistes.

FPÖ.jpg

Autriche. Le président du FPÖ Norbert Hofer réagit, au fait que le dirigeant conservateur Sebastian Kurz (ÖVP) a annoncé l’ouverture de conversations avec les écologistes en vue de former une coalition gouvernementale, en accusant l’ÖVP de livrer l’Autriche aux écologistes.

Vox entre au Sénat.

Vox.jpg

FE de las Jons.jpg

Espagne. Lors des élections pour le Sénat de ce 10 novembre 2019, Vox passe de 0 à 2 sièges sur 208. La FE de la Jons n’obtient pas de siège.

(https://resultados.10noviembre2019.es/Senado/Total-nacion...)

10/11/2019

Espagne : percée des patriotes de Vox lors des législatives.

Vox.jpg

FE de las Jons.jpg

Espagne. Lors des législatives de ce 10 novembre 2019, Vox passe de 10,26 % à 15,09 % et de 24 à 52 sièges sur 350 à la Chambre des députés. La FE de las JONS décroche 0 %.

(https://resultados.10noviembre2019.es/Congreso/Total-nac...

Jászberény : le candidat du Jobbik emporte la mairie face au candidat du Fidesz.

Jobbik.jpg

Hongrie. Comitat de Jász-Nagykun-Szolnok. Jászberény. Le candidat du Jobbik Lóránt Budai emporte la mairie face au candidat du Fidesz.

Lóránt Budai.png

Lóránt Budai

Eisleben : le candidat de l'AfD au poste de maire arrive troisième avec 20 %.

AfD.jpg

Allemagne. Saxe-Anhalt. Eisleben. Lors du premier tour de l’élection du maire, le candidat de l’AfD Steffen Dlugosch arrive troisième, avec 20,1 %, et ne prendra pas part au deuxième tour qui opposera un démocrate-chrétien à une post-communiste.

Steffen Dlugosch.png

Dirigeant de la Circonscription de Stendal : le candidat de l'AfD troisième à 20 %.

AfD.jpg

Allemagne. Saxe-Anhalt. Circonscription de Stendal. Lors du premier tour de l’élection du dirigeant de la circonscription de Stendal, le candidat de l’AfD Arno Bausemer arrive troisième avec 20,6 %. Lors du deuxième tour, le candidat social-démocrate (SPD) et le candidat démocrate-chrétien (CDU), arrivés devant, s’affronteront.

Arno Bausemer.jpg

"Construire son avenir"

Hanovre a un maire musulman écologiste.

Allemagne. Le candidat écologiste Belit Onay, d’origine turque et musulman, devient le maire de Hanovre, capitale de l’État de Basse-Saxe.

Belit Onay.jpg

Belit Onay et sa femme Derya

Pays-Bas : les deux partis patriotiques donnés ensemble à 33 sièges sur 150.

PVV.jpg

FvD.png

Pays-Bas. Au sein du sondage Maurice de Hond de ce 10 novembre 2019, le PVV de Geert Wilders est donné à 18 sièges de député sur 150 et le Forum voor Démocratie de Thierry Baudet à 15 sièges.

Santiago Abascal, le leader de Vox, a voté.

Vox.jpg

Espagne. Ce dimanche 10 novembre 2019, le dirigeant de Vox  Santiago Abascal a voté.

Vox 1.png

Vox 2.png

Vox 3.png

Vox 4.png

Thierry Baudet désire devenir père, puis Premier ministre.

FvD.png

Pays-Bas. Le dirigeant du Forum voor Démocratie Thierry Baudet déclare qu’il veut devenir père, puis Premier ministre.

Baudet et sa fiancée.jpg

Davide Heijmans et Thierry Baudet sont fiancés

Styrie : le FPÖ donné en recul à 20-22 %.

FPÖ.jpg

Autriche. Styrie. Un sondage en vue des élections du 24 novembre 2019 pour le Parlement de Styrie donne le FPÖ à 20-22 %, soit en recul par rapport au scrutin de 2015 au cours duquel il avait obtenu 26,8 % :

FPÖ Styrie 1.png

ÖVP : sociaux-chrétiens

SPÖ : sociaux-démocrates

FPÖ : patriotes

écologistes

NEOS : libéraux

KPÖ : communistes

Andere : autres

09/11/2019

Un ministre libéral néerlandais met en garde les réfugiés syriens face à ce que racontent les médias.

Pays-Bas. Le ministre libéral de gauche (D66) Madame Sigrid Kaag a mis en garde les 150 réfugiés syriens invités à un congrès de son parti à Breda : ils ne doivent pas croire tout ce que racontent les médias néerlandais. De plus, le chef de file du groupe des députés de D66 Rob Jetten a ajouté : « Ne vous laissez pas prendre la tête par ce que vous voyez sur les médias sociaux ou à la télévision. »

(https://tpo.nl/2019/11/09/sigrid-kaag-d66-waarschuwt-syri...)

"Libérés."

FI-AN.jpg

Italie. 

FdI 1.png

"Libérés. 9 novembre 1989. 9 novembre 2019. L'Europe s'est libérée du communisme. Aujourd'hui, libérons la des eurocrates."

"Trente ans de la chute du Mur. Nous sommes un peuple !"

AfD.jpg

Allemagne. La co-dirigeante du groupe des élus de l'AfD au sein de la Chambre des députés Alice Weidel : « Trente ans de la chute du Mur. Nous sommes un peuple ! » :

AfD 1.png

Les co-dirigeants de l’AfD Jörg Meuthen et Alexander Gauland fêtent la chute du Mur de Berlin.

AfD.jpg

Allemagne. Les co-dirigeants de l’AfD Jörg Meuthen et Alexander Gauland fêtent la chute du Mur de Berlin, le 9 novembre 1989, en tant qu’événement heureux de l’histoire allemande. Meuthen estime que la liberté d’expression est actuellement à nouveau menacée, mais que tôt ou tard l’esprit de la liberté fait tomber chaque mur.

AfD 1.jpg

Jörg Meuthen et Alexander Gauland

Meeting de fin de campagne de Vox à Madrid.

Vox.jpg

Espagne. Ce vendredi 9 novembre 2019, Vox a tenu un meeting de fin de campagne électorale à Madrid pour le scrutin législatif du 10 novembre 2019.

Vox 1.png

Vox 2.png

Le dirigeant de Vox Santiago Abascal (à droite)

08/11/2019

Deux ans après les législatives, l'AfD n'a toujours pas un poste de vice-président de la Chambre des députés.

AfD.jpg

Allemagne. Une majorité des députés ont voté contre l’élection de Paul Viktor Podolay de l’AfD au poste de vice-président de la Chambre des députés. 189 ont voté pour, 430 contre et 19 se sont abstenus. Le soutien de 355 députés étaient nécessaire à l’élection de Paul Viktor Podolay. Ce dernier avait déjà échoué lors d’une première tentative à la fin du mois de septembre 2019.

Auparavant, Albrecht Glaser, Mariana Harder-Kühnel et Gerold Otten avaient échoué eux-aussi, chacun à trois reprises. Depuis les législatives de septembre 2017, l’AfD ne dispose toujours pas d’un vice-président de la Chambre des députés alors que le règlement de cette assemblée prévoit que chaque groupe reçoive une vice-présidence de la Chambre, mais que le candidat doit obtenir une majorité.

Dans un cas semblable, rien n’est prévu dans le règlement. L’AfD présente le rejet de ses candidats en tant que non-démocratique, alors que les députés des autres partis qui n’ont pas voté pour les candidats de l’AfD mettent en avant les idées politiques des candidats présentés par l’AfD, des déclarations anciennes de ces derniers ou le rejet de l’AfD.

Viktor Poloday.jpg

"L’éloge de la compétition entre les deux Matteo."

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Revue de presse.

ARTICLE Sole 24 Ore M. Perrone « Mattarella : ‘’Des solutions urgentes’’ » : « Ce n’est pas un hasard si Giuseppe Conte s’est rendu hier au Quirinal pour faire part au Président de la République du drame du dossier concernant Ilva. Depuis lundi, le Quirinal suit l’affaire de près et avec la plus vive attention. D’où l’appel au Gouvernement pour trouver des solutions dans des temps courts. Les conséquences sur les travailleurs est la principale préoccupation du Président Mattarella. Conte a fait part du résultat négatif de la rencontre avec ArcelorMittal mais aussi de la volonté de l’exécutif de négocier pour arriver à un accord pouvant permettre la continuité du site sidérurgique. G. Conte est conscient que sur le dossier Ilva c’est le destin même du gouvernement qui est en jeu. Sur les plateaux de Porta a Porta (Rai Uno), le Président du Conseil a confirmé vouloir ‘’revoir dans les prochaines heures’’ les représentants de Mittal, sans exclure la possibilité de l’intervention de la Caisse de Dépôts et de Prêts (CDP) et d’une nationalisation en cas d’échec des négociations ».

SONDAGES, Il Messaggero, M. Ajello: « Le Président du Conseil s’effondre dans les sondages (-11 pts) et mise sur l’Ilva pour reprendre du souffle » : « Selon le sondage de SWG, depuis le mois de septembre, Giuseppe Conte a vu une perte progressive de sa côte de popularité, désormais à 40%. Sur l’affaire Ilva, le Président du Conseil a voulu prendre en main le dossier en se proposant comme modèle d’un pays qui ne veut pas abandonner les travailleurs et qui veut miser encore sur le Sud de l’Italie. D’où l’annonce, sur les plateaux de Porta a Porta (Rai Uno), d’un plan d’investissement ‘’extraordinaire’’ pour le Sud. Ce changement d’attitude s’explique aussi par des raisons politiques : le besoin de tenir uni les partenaires de majorité. Conte est populaire surtout auprès des électeurs du M5S (92%), suivis par ceux du PD (65%), mais aussi encore auprès de l’électorat du centre droit (20%) et de la Ligue (17%) ».

ENTRETIEN de Matteo Renzi, leader d’Italia Viva : « Les élections anticipées, un suicide de masse » (La Repubblica) : « ‘‘ La législature doit arriver jusqu’en 2023 et sans de nouveaux impôts, pour éviter la défaite des régions et des collèges uninominaux. Le PD doit bien réfléchir, les élections anticipées seraient un suicide de masse, il faut travailler ensemble à un pacte pour la croissance et il ne faut pas gâcher l’effet positif de l’accord Etats-Unis-Chine sur les droits de douane. Je suis en train de voyager beaucoup, personne ne se demande s’il  y aura une nouvelle récession, mais plutôt quand elle arrivera. Il faut absolument trouver une solution pour l’ILVA, quand j’étais au gouvernement j’ai passé des nuits blanches pour maintenir l’usine sidérurgique ouverte et maintenant on ne peut pas tout arrêter à cause de la cupidité de M. Mittal. La question de l’immunité pénale n’est pas du tout la raison de la décision d’Arcelor- Mittal de résilier son offre d’achat mais, tout simplement, un alibi pour virer 5 000 travailleurs. L’ILVA et l’Alitalia sont des questions du gouvernement précédent mais aujourd’hui la responsabilité est du gouvernement PD-M5S qui doit trouver des solutions et des alternatives à tout ce que les populistes ont fait jusqu’à maintenant. Aujourd’hui, nous soutenons le président du Conseil Conte et son exécutif, mais demain je ne sais pas ».

EDITORIAL Il Foglio C. Cerasa « L’éloge de la compétition entre les deux Matteo » : « A la fin, les seuls partis qui ont sérieusement pris en compte la concurrence déclenchée par la scission de Renzi ne se trouvent pas à l’intérieur de l’actuelle majorité mais sont dans l’opposition. Berlusconi a annoncé la naissance d’un nouveau parti, Altra Italia, où pourrait naitre ‘’mon successeur’’ dans la perspective d’éviter que le bassin électoral de Forza Italia ne soit aspiré par le mouvement de Renzi. Un autre leader à avoir pris au sérieux Renzi est Salvini. Entre les deux Matteo, il existe en effet une compétition sur une tranche d’électorat du centre droit. Face à Forza Italia en difficulté, la Ligue extrémiste pourrait être tentée par un revirement plus modéré. Cela a été constaté dans les récentes déclarations de Salvini ‘’je ne travaille pas pour sortir de l’euro’’, ‘’je ne pense pas à un Italexit’’, ‘’celui qui remet en doute mon atlantisme mérite ma moquerie’’ et encore ‘’sur le modèle de démocratie entre Moscou et Washington il ne fait aucun doute que je préfère le second’’. Et encore l’ouverture sur la candidature de Draghi comme successeur de Mattarella : ‘’Why not ?’’. Le fait que la confrontation avec l’autre Matteo ait poussé Salvini à changer est une bonne nouvelle. Cela devrait faire réfléchir aussi les partis de la majorité avant qu’ils n’offrent le témoin et les pleins pouvoirs à Salvini ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Thuringe : une partie importante des nouveaux électeurs de l'AfD est venue de l'abstention.

AfD.jpg

Allemagne. Thuringe. Lors des élections du 27 octobre 2019 pour le Parlement de Thuringe, une partie importante des nouveaux électeurs de l'AfD est venue de l'abstention.

AfD 1.png

CDU : démocrates-chrétiens

die Linke : post-communistes

SPD : sociaux-démocrates

AfD : patriotes

Grüne : écologistes

Andere : autres

FDP : libéraux

Nichtwähler : abstentionnistes

Neuwähler : nouveaux électeurs / verstorben : décédés

Zuzug : ceux qui ont aménagé en Thuringe / Wegzug : ceux qui ont quitté la Thuringe