Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/05/2018

Kristian Thulesen Dahl et Jimmie Åkesson.

DF.jpg

DS.jpg  

Suède et Danemark. Le président du Parti du Peuple danois Kristian Thulesen Dahl s’est rendu à Malmö en Suède où il a visité en compagnie du président des Démocrates suédois Jimmie Åkesson une zone à problèmes où vivent de nombreux immigrés.

Dk-Suède.jpg

Kristian Thulesen Dahl et Jimmie Åkesson

Prix Pim Fortuyn 2018.

Pays-Bas. Le Prix Pim Fortuyn 2018 est attribué à l’écrivain et journaliste Theodor Holman.

15/05/2018

Un sondage SWG donne pour la première fois la Ligue à plus de 25 %.

M5S.jpg

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

FI.jpg

Italie. Un sondage SWG donne pour la première fois la Ligue à plus de 25 %.

SWG.jpg

M5S : anti-système

Ligue : patriotes

Parti Démocrate : centre-gauche

Forza Italia : centre-droit

Frères d'Italie : patriotes

Libres et égaux : gauche / gauche de la gauche

Les points sur lesquels le M5S et la Ligue divergent représentent moins de 5 % du total.

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Les points sur lesquels le M5S et la Ligue - qui poursuivent les négociations afin d’établir le contrat de gouvernement - divergent représentent moins de 5 % du total. Parmi les points de divergence : la révision des traités européens et le coût des politiques envisagées.

Ligue 1.jpg

Les discussions techniques M5S-Ligue se poursuivent.

M5S.jpg

Ligue.jpg 

Italie. Les discussions techniques en vue de finaliser le contrat de gouvernement entre le M5S et la Ligue se poursuivent.

Ligue 1.jpg

L'AfD a introduit une plainte devant la Cour constitutionelle contre Angela Merkel.

AfD.jpg

Allemagne. L’AfD a introduit ce 14 avril 2018 une plainte devant la Cour constitutionnelle contre la Chancelière CDU Angela Merkel pour l’ouverture des frontières qu’elle a réalisée en 2015.

Erika Steinbach rend une décoration.

AfD.jpg

CSU.jpg

Allemagne. Erika Steinbach, la présidente de la Fondation Desiderius-Erasmus proche de l’AfD, a envoyé une lettre au ministre président CSU de Bavière Markus Söder afin de lui indiquer qu’elle rend la décoration qui lui avait été accordée par l’ancien ministre-président de Bavière CSU Horst Seehofer. La raison de cet acte est le fait que la CSU a insulté l’AfD dans le cadre de la campagne pour les élections du Parlement de Bavière.

"Ligue et M5S demandent plus de temps."

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Revue de presse.

Gouvernement-Consultations au Quirinal – Unes : « Coup de frein de Salvini sur l’accord » - ‘’Doutes sur le candidat à la présidence du Conseil du M5S’’ (Corriere della Sera), « Di Maio et Salvini, le grand bluff » - ‘’Pas de candidat au Palais Chigi, querelles sur le programme’’ (La Repubblica), « Ligue et M5S, crise de nerfs sur le président du Conseil » (La Stampa), « Le gouvernement aux prolongations » - ‘’Ligue et M5S demandent plus de temps’’ (Sole 24 Ore), « Faute d’accord, le gouvernement s’éloigne » (Il Messaggero), «  Le gouvernement trébuche sur le président du Conseil » (Il Mattino).

EDITORIAL Corriere della Sera M. Franco « Que le peuple ne soit pas un alibi » : « Nous nous approchons désormais de cette limite au-delà de laquelle le rendez-vous avec l’histoire risque de se transformer en un imbroglio et en une farce. Le fait de confier le ‘’contrat’’ en gestation à l’approbation, par consultation en ligne, de la base du Mouvement 5 Etoiles, laisse assez perplexe. Il n’est pas possible de demander au Président de la République une ouverture de crédit prolongée pour que les résultats atteints risquent d’être démentis par un ‘’vote populaire’’ virtuel et bien peu transparent. La même chose vaut pour la Ligue, qui envisage d’organiser une ‘’consultation parmi les citoyens’’ avec des stands dans les rues les 19 et 20 mai. Tout cela a l’air d’expédients pour ne pas assumer les responsabilités d’une entente qui vacille ».

ANALYSE Sole 24 Ore L. Palmerini « Mattarella ne donne pas d’alibis aux leaders : oui à un délai prolongé et pas de véto sur le candidat » : « C’est peut-être cela le sens du choix de Sergio Mattarella d’accepter un nouveau report demandé par les partis à la fin d’une journée qui a offert un nouveau coup de théâtre. Du moment où la priorité du Quirinal est celle de donner à l’Italie un gouvernement politique, Mattarella laissera tout l’espace possible aux deux leaders (Salvini et Di Maio) pour arriver à un résultat. Mais si cela devait se traduire en un échec, alors l’hypothèse d’un exécutif technique reviendrait sur la table avec la perspective d’élections anticipées en été ou à l’automne ».

ARTICLE, La Repubblica, T. Ciriaco : « Au Quirinal sans solutions, l’accord M5S-Ligue vacille » : « Le M5S et la Ligue sont parvenus à un accord mais peinent à désigner un chef pour leur gouvernement. Di Maio et Salvini ont été reçus hier par le Président de la République et ils n’ont pas eu le courage d’insister sur les noms de potentiels Présidents du Conseil, tellement ils étaient improbables. Il faudra encore attendre. Les deux leaders ont demandé quelques jours de plus, étant donné que les difficultés persistent et pour tenter d’éviter un échec cuisant. Le moment est dramatique, l’accord entre le Mouvement et la Ligue pourrait vaciller. Mattarella a accordé une autre semaine ».

ARTICLE, M. Deaglio, La Stampa, « La vitalité des entreprises dans une Italie où la politique semble immobile » : « Le monde politique, à la différence de celui des affaires, a de grandes difficultés à trouver des accords pour programmer l’avenir. Une nouvelle vitalité entrepreneuriale, même si elle apparaît encore faible, est l’un des signaux positifs, peu nombreux, que l’Italie envoie au monde ce printemps. »

COMMENTAIRE, La Repubblica, F. Giugliano : « Combien coûte la solidarité » : « Il y a une raison qui a sans doute conduit le M5S et la Ligue à un pas du gouvernement du pays : la sensation diffuse, même parmi ceux qui n’ont pas voté les deux partis populistes, que l’Italie a été laissée toute seule face à la crise économique et à la migration. L’Union européenne aurait donc failli dans ce principe de solidarité qui devrait être à la base de son pacte fondateur. En conséquence, les électeurs s’en sont remis à des partis qui veulent essayer de transformer radicalement l’Union, voire l’abandonner. Il est évident que dans l’Union beaucoup de « réalisations concrètes » manquent encore et même Jean Claude Juncker, président de la Commission UE, lors d’un discours à Florence, a rappelé que les Etats membres ne veulent pas adopter les propositions de Bruxelles pour une juste répartition des réfugiés. Il est donc juste de se battre pour une plus grande solidarité en Europe, mais il faut aussi rappeler que le soutien de l’Union à ses Etats en difficulté a quand même un prix, y compris pour notre pays ». 

(Traduction : ambassade de France à Rome)

14/05/2018

La Ligue en campagne au Val d'Aoste.

Ligue Val d'Aoste.jpg

Italie. Val d’Aoste. La Ligue est en campagne électorale pour les élections du 20 mai 2018 en vue de renouveler le Conseil régional.

Ligue 3.jpg

Ligue 2.jpg

"Idée, cœur, courage."

Ligue Val d'Aoste.jpg

Le sigle utilisé par la Ligue pour ce scrutin.

Il existe encore des divergences à aplanir entre le M5S et la Ligue.

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Il existe encore des divergences à aplanir entre le M5S et la Ligue en vue de former un gouvernement. De plus, les deux partis désirent consulter leurs bases respectives avant de former le gouvernement.

Salvini 1.jpg

Le président de la République reçoit la délégation de la Ligue.

Le M5S demande au président quelques jours supplémentaires.

M5S.jpg

Ligue.jpg 

Italie. Le M5S a demandé au président de la République quelques jours supplémentaires afin de former un gouvernement avec la Ligue.

Le maire d’Udine doit-il son élection à Casa Pound ?

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

FI.jpg

Casa Pound.jpg

Italie. Frioul-Vénétie Julienne. Le candidat du centre-droit Pietro Fontanini (Ligue, soutenu par Forza Italia et Frères d’Italie) élu à la mairie d’Udine ce 13 mai 2018 bat son opposant par 230 voix d’avance. Or, à l’issue du premier tour de scrutin, le candidat de Casa Pound Luca Minestrelli, qui avait obtenu 409 voix, avait annoncé son soutien à Pietro Fontanini.

(https://elezioni.regione.fvg.it/000501_Com/Coalizioni/000...)

(https://elezioni.regione.fvg.it/000522_Com/Coalizioni/000...)

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/05/14/pie...)

Le président de la République Sergio Mattarella reprend ses consultations ce lundi.

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Le président de la République Sergio Mattarella reprend ses consultations ce lundi 14 mai 2018. Il rencontre les représentants des M5S à 16h30 et de la Ligue à 18h.

"Ligue et M5S : "Nous sommes prêts.""

M5S.jpg

Ligue.jpg

FI.jpg

FI-AN.jpg 

Italie. Revue de presse.

Gouvernement-Consultations au Quirinal – Unes : « Ligue et M5S : ‘’nous sommes prêts’’ » - ‘’Salvini et Di Maio se présenteront au Quirinal’’ (Corriere della Sera), « M5S et Ligue, à la recherche d’un président du Conseil mais divisés sur les migrants et la sécurité » (La Repubblica), « Ligue et M5S proches d’un gouvernement, énigme sur le Président du Conseil » (La Stampa), « Gouvernement, la liste de Di Maio et Salvini » (Il Messaggero), « M5S-Ligue, le jour du nom du Président du Conseil » (Il Mattino).

ARTICLE La Repubblica T. Ciriaco « Chasse au technicien, la valse des listes et des vétos » : « Il n’y a pas de certitude dans cette sorte de casting de gouvernement. Il n’y a que des indices, des miettes conduisant au profil du candidat élu. Comme une chasse nocturne, donc. La vérité est que ce Monsieur X peut se multiplier à l’infini, si la liste des ‘’sondés’’ ne fait qu’obtenir des ‘’non’’. On aura fait le nom de Gianluca Vago (recteur de l’Université des Etudes de Milan), de l’économiste Carlo Cottarelli et aussi Giorgetti (Ligue), voire Giulia Bongiorno (Ligue). Di Maio et Salvini se sont égarés dans cette chasse nocturne ».

ARTICLE La Repubblica T. Ciriaco « Six voix d’écart, Berlusconi en tranchée et le Sénat comme lieu incertain » : « Une calculette sur la table de l’immeuble Pirellone [siège de la Région Lombardie et lieux des négociations entre la Ligue et le M5S, ndt.] rappelle à Matteo Salvini et à Luigi Di Maio que le Sénat a massacré des gouvernements bien plus robustes que celui qui s’apprête à naître de l’union entre le M5S et la Ligue. Une majorité avec 6 sénateurs d’écart face à l’opposition est suffisante pour faire naître un Exécutif mais pas assez pour résister à la vague des chocs qui vont arriver. Les 5 Etoiles peuvent compter sur 109 sénateurs, la Ligue sur 58. Au total 167. Mais le Sénat est une moulinette redoutable pour les gouvernements »

ANALYSE La Repubblica I Diamanti, politologue « Le pays qui a perdu son centre » : « L’Italie semble avoir perdu son centre. Sur le plan politique mais aussi sur d’autres. Il a par conséquent une capacité de médiation affaiblie. Car la politique a besoin de compromis. Même si ce mot semble désagréable, il est fondamental. Les deux partis (Ligue et M5S) après avoir remporté les élections, s’apprêtent à gouverner ensemble. Mais ils ont perdu l’empreinte centriste. La Ligue, alliée de Marine Le Pen, est ouvertement de droite. Elle est anti-Europe et anti-euro. Comme le M5S. Sans un centre, et donc sans compromis, il sera difficile de gouverner ».

COMMENTAIRE, La Stampa, A. Mingardi : « Jumeaux mais différents et rivaux » : « En quarante ans de Première République, l’Italie a expérimenté les géométries politiques les plus audacieuses. Et pourtant, il y a quelque chose de vraiment nouveau dans l’accord politique qui soutiendra le gouvernement Cinq Etoiles-Ligue. Non seulement parce que le Président du Conseil « de changement », dont on connaîtra le nom aujourd’hui, ne sera qu’un simple acteur qui devra s’en tenir à un scénario préparé par Di Maio et Salvini mais aussi parce que le M5S et la Ligue sont deux forces politiques unies par le même style mais avec des idées et des partisans différents. La politique produit des couples improbables qui ne vont pas très bien ensemble. La Ligue est forte au Nord tandis que le M5S a gagné gros au Sud, Salvini marche avec Forza Italia tandis que Di Maio avance dans une solitude sereine. Cela se répercute dans une série d’affrontements au niveau local. L’important sera de voir comment ils pourront concilier la rivalité locale et l’harmonie nationale ».

ENTRETIEN Corriere della Sera de dimanche, Giorgia Meloni, secrétaire de Fratelli d’Italia « Mes conditions pour dialoguer » : « Les voix de Fratelli d’Italia pour un gouvernement 5 Etoiles ne seront jamais disponibles. Si c’est Salvini qui le dirige, nous sommes intéressés. Si c’est un tiers intéressant, nous l’écouterons. Je suis préoccupée par les profils différents entre la Ligue et le M5S. Je veux un engagement pour qu’il n’y ait pas un impôt sur la richesse, sur la ‘’flat tax’’, sur la fermeture des frontières’’ ».

ENTRETIEN La Repubblica d’Ettore Rosato, vice-président à la Chambre des Députés « Arrêtons les discussions, le PD a besoin d’un congrès » : « ‘’Renzi ne se portera pas candidat à la direction du parti, même si une large partie du PD s’identifie en lui. Que Martina se porte candidat’’ ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Mairie de Sacile : le candidat soutenu par Forza Italia l’emporte.

FI.jpg

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

Italie. Frioul-Vénétie Julienne. Lors du deuxième tour de l’élection du maire de Sacile ce 13 mai 2018, le candidat soutenu par Forza Italia gagne face au candidat soutenu par la Ligue et Frères d’Italie.

(https://elezioni.regione.fvg.it/000522_Com/Coalizioni/000...)

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/05/01/pre...)

Tamást Sneider désire poursuivre sur la ligne politique suivie par Gábor Vona.

Jobbik.jpg

Hongrie. Le nouveau président du Jobbik Tamást Sneider désire poursuivre sur la ligne politique de l’ancien président du parti Gábor Vona et est ouvert à une collaboration avec d’autres partis d’opposition, alors que son opposant qui a perdu lors de l’élection pour la présidence du parti László Toroczkai désire reradicaliser en partie le Jobbik.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/05/12/tam...)

Pietro Fontanini de la Ligue est élu maire d’Udine.

Ligue.jpg

FI-AN.jpg

FI.jpg

Italie. Frioul-Vénétie Julienne. Lors du deuxième tour de l’élection du maire d’Udine ce 13 mai 2018, le candidat Pietro Fontanini (Ligue) soutenu par Forza Italia, la Ligue et Frères d’Italie est élu de justesse.

(https://elezioni.regione.fvg.it/000522_Com/Coalizioni/000...)

Pietro Fontanini.jpg

Pietro Fontanini

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/05/01/pre...)

13/05/2018

38,3 % voient positivement un gouvernement M5S-Ligue.

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Selon un sondage, 38,3 % voient positivement un gouvernement M5S-Ligue et 46,8 % négativement. 14,9 % ne savent pas.

LN 1.jpg

Fête des mères.

FPÖ.jpg

Autriche. Le président du FPÖ et vice-chancelier Heinz-Christian Strache et sa femme Philippa lors de la fête des mères :

FPÖ 1.jpg

Philippa, HC Strache, la mère de Philippa et la mère de HC Strache

Di Maio et Salvini sont prêts à faire leur rapport au président.

M5S.jpg

Ligue.jpg   

Italie. Luigi Di Maio et Matteo Salvini ont fait savoir par téléphone à la présidence de la République qu’ils sont prêts à faire leur rapport au président dès demain.

Le nom du Premier ministre n’est pas encore connu. Il devrait être décidé demain. Ce sera un politique.

Ce dimanche, les négociations M5S-Ligue se poursuivent.

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. La réunion technique entre le M5S et la Ligue se poursuit ce dimanche à Milan. L’objectif est de conclure ce jour le « Contrat pour le gouvernement de changement. »

12/05/2018

Matteo Salvini : "Accord considérable entre le M5S et la Ligue sur les points clés."

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Le dirigeant de la Ligue Matteo Salvini déclare qu’il y a un accord considérable entre le M5S et la Ligue sur les points clés.


La réunion technique entre le M5S et la Ligue a débuté à 14h. à Milan.

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. La réunion technique de ce 12 mai 2018 entre le M5S et la Ligue a débuté à 14h. à Milan.

Italie.jpg

Contrat.jpg

"Contrat pour le gouvernement de changement."

Tamást Sneider est élu président du Jobbik.

Jobbik.jpg

Hongrie. Tamást Sneider est élu, ce 12 mai 2018, président du Jobbik avec 298 voix face au maire de Asotthalom László Toroczkai qui est défait avec 256 voix.

Sneider.jpg

Tamást Sneider

Jobbik 1.jpg

Jobbik 2.jpg

Le M5S à propos de la rencontre Di Maio-Meloni.

M5S.jpg

FI-AN.jpg

Italie. Des voix internes au M5S déclarent que le dirigeant du M5S Luigi Di Maio n’a pas proposé à Frères d’Italie une participation au gouvernement en échange du soutien de ce parti afin que Di Maio devienne Premier ministre. Selon eux, Di Maio a étudié la possibilité que Frères d’Italie apporte un soutien externe au futur gouvernement.

Di Maio Meloni.jpg

Luigi Di Maio et Giorgia Meloni