Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2018

Aleksandar Vucic désire défendre la Serbie de l’influence et de l’intérêt des grandes puissances.

SNS (serbe).jpg

Serbie. Le président Aleksandar Vucic a déclaré le 15 février 2018 lors d’une cérémonie : « Nous défendrons la Serbie de l’influence et de l’intérêt des grandes puissances. »

17/02/2018

Le président de l'UKIP Henry Bolton est démis de ses fonctions.

UKIP.jpg

Royaume-Uni. Le président de l'UKIP Henry Bolton est démis de ses fonctions : 

http://www.liberation.fr/planete/2018/02/17/le-chef-du-pa...

Suède : le nombre de délits sexuels augmente fortement.

Suède. Le nombre de délits sexuels augmente fortement depuis l’ouverture des frontières en 2015 : 

2015 : 18.000 plaintes pour des délits sexuels, dont 5.900 pour viol

2016 : 20.300 plaintes pour des délits sexuels, dont 6.700 pour viol

2017 : 21.500 plaintes pour des délits sexuels, dont 7.230 pour viol

Suède 1.jpg

(https://www.unzensuriert.at/content/0026288-Kriminologin-...)

Réunion de membres du Forum voor Democratie.

FvD.png

Pays-Bas. 500 membres du Forum voor Democratie se sont retrouvés ce 17 février 2017 à l’invitation du parti au sein de la Chambre des députés à La Haye (Den Haag).

Fvd 1.jpg

Thierry Baudet parle

Geert Wilders à Dordrecht.

PVV.jpg

Pays-Bas. Province de Hollande du sud. Dordrecht. Le président du PVV Geert Wilders a distribué des tracts électoraux ce 17 février 2018.

PVV 1.jpg

PVV 2.jpg

PVV 3.jpg

16/02/2018

L'AfD donnée à 1 % des sociaux-démocrates.

 AfD.jpg

CSU.jpg

Allemagne. Un sondage Infratest dimap donne les sociaux-démocrates du SPD à 16 %. Le parti patriotique AfD est donné à 15 %.

AfD 1.jpg

CDU : démocrates-chrétiens 

CSU : sociaux-chrétiens bavarois 

SPD : sociaux-démocrates 

AfD : patriotes 

FDP : libéraux 

die Linke : post-communistes

 Grüne : écologistes 

Sonstige : autres

Herbert Kickl désire mettre en place une police montée.

FPO.jpg

Autriche. Le ministre FPO de l’Intérieur Herbert Kickl désire mettre en place une police montée.  Un essai avec douze chevaux est planifié à Vienne à partir de 2019.

Italie : "Une incertitude et une abstention très élevées."

M5S.jpg

FI.jpg

Lega.jpg

FdI.jpg 

Italie. Revue de presse.

Campagne électorale/derniers sondages – Unes : « Sondages : aucune majorité » - ‘’Le centre droit devant les autres mais sans majorité’’ (Corriere della Sera), « Aucune majorité possible. Le M5S premier parti, le PD en baisse » (La Repubblica), « Gouvernement de coalition, Minniti prend de court Renzi » - ‘’Ouverture du ministre pour un gouvernement de coalition avec FI mais Berlusconi décline’’ (La Stampa), « Le mirage d’une majorité. Les indécis et les abstentionnistes tablés à 40% » (Sole 24 Ore), « Pas de majorité, le Sud sera décisif » (Il Messaggero).

ARTICLE/SONDAGE, Corriere della Sera, N. Pagnoncelli : « Le gouvernement ne se voit pas (sauf de très larges ententes) » : « Le panorama de cette campagne électorale montre une incertitude et une abstention très élevées (presque 34 %). Le centre droit aurait 283 sièges, le M5S, 152 sièges et le centre gauche 158 avec le parti +Europa di Emma Bonino au-dessus de 3 % . Le centre droit cale mais il gagne des collèges, le PD est encore en baisse, le M5S est stable. Pour surmonter le quota de 315 sieges à la Chambre, une alliance avec la coalition de Renzi, Forza Italia et les centristes de ‘’Noi con l’Italia’’ne suffirait pas, il serait nécessaire de disposer aussi des députés de LEU ».

SONDAGE, La Repubblica, I. Diamanti « M5S toujours en tête, le PD est en dessous de 22% et le centre-droit a toutes ses chances » : « Selon le sondage Demos & Pi, le parti de Di Maio reste à 28% malgré le scandale des remboursements, le PD chute encore un peu plus et la coalition de Berlusconi équivaut à 35%. Néanmoins presque un électeur sur deux n’a pas encore fait son choix. »

SONDAGES Sole 24 Ore R. D’Alimonte « Centre droit favori, le M5S fort au Sud, le PD stable au Nord mais la majorité reste un mirage » : « Le M5S confirme sa place de premier parti (29%), suivi par le PD (23,7%). Forza Italia et la Ligue rivalisent pour la troisième place (respectivement 15 et 14,7%). 6 millions d’électeurs doivent encore décider comment voter mais les calculs et les intentions de vote nous disent que le résultat le plus probable sera l’enlisement ».

ARTICLE La Stampa A. La Mattina « Berlusconi ‘’le PD est trop faible pour pouvoir faire des accords’’ » : « Berlusconi rejette l’hypothèse d’une large coalition : ‘’le PD est en chute libre et n’aura pas la force parlementaire pour faire des accords durables et stables’’. L’ancien président du Conseil relance le défi à Di Maio dans le sud de l’Italie. Les médecins lui recommandent ‘’prudence’’, car son cœur ne peut pas supporter trop de stress ».

ENTRETIEN de Davide Casaleggio, leader du M5S : « ‘’Je me sens taquiné par ces personnes » (Corriere della Sera) : « Je n’ai pas encore compris les raisons de la décision de David Borrelli de quitter le Mouvement mais j’en prends note. Nous avons toujours eu une excellente relation mais ce qu’il va faire en dehors du M5S ne me concerne pas. Je suis fier du Mouvement qui a tout de suite repoussé ceux qui ne respectent pas nos quelques règles claires. Maintenant, notre plateforme Rousseau vise à atteindre un million d’abonnés d’ici la fin de l’année».

ARTICLE, Il Mattino, F. Lo Dico, « Borrelli, la scission de l’aile de l’entreprenariat » : « Certains parlent de divorce, d’autres de tremblement de terre ; en tout cas il est sûr que le M5S est en train de vivre une guerre interne. Pour l’ex-chef de communication du parti, la cause de cette ‘’scission est le renouveau qu’a connu le M5S avec l’arrivée de Davide Casaleggio et Luigi di Maio, dans lesquels tous les membres ne se reconnaissent pas forcément’’. Au cœur de cette histoire on trouve aussi tous les problèmes liés aux entreprises Confapri. Ces dernières, qui équivalent à un groupe de managers décisifs pour le M5S, sont en effet le lien entre Borrelli, le parti et son départ. Ces sociétés, toutes situées en Vénétie, vont donc quitter le M5S en même temps que Borrelli. »

ARTICLE, Il Mattino, E. Pucci, « ‘’Tajani Président du Conseil’’ mais Silvio imagine plutôt un Berlusconi 5 » : « La Lega et Fratelli d’Italia approuvent la possibilité de voir Tajani, actuel Président du Parlement Européen, comme Premier Ministre en cas de victoire de FI. L’intéressé a préféré ne pas s’exprimer en indiquant qu’il valait mieux en parler directement à Berlusconi, lequel a uniquement déclaré que ‘’ce sera un homme’’ et qu’il en donnera le nom peu avant les élections. D’après certains proches de Berlusconi, ce dernier espère arriver à parité avec un autre parti afin de pouvoir prétendre à une place au sein de ce gouvernement. C’est d’ailleurs un point que le centre-droit a déjà dû évoquer étant donné que Meloni a déclaré qu’en cas de victoire, FdI obtiendra le Ministère de la Défense, de la Culture et des Infrastructures. Ils indiquent par ailleurs qu’en cas de victoire, leur PM sera une femme. Forza Italia ambitionne en revanche les Ministères des Affaires Etrangères, de l’Economie, de l’Environnement. »

ENTRETIEN, Carlo Calenda, ministre du Développement économique, Messaggero, « Le maire (M5S, de Rome) est inadaptée à son rôle et nous fait perdre du temps, Appendino (maire M5S de Turin) est mieux » : « La première sonnette d’alarme a été lorsqu’elle ne répondait pas au téléphone et ignorait les réunions, disant qu’elle ne venait pas aux ‘’réunions techniques’’. Sans doute se croit-elle le secrétaire des Nations-unies. Je n’ai jamais eu à faire avec une telle arrogance et incompétence. Cette ville avec un maire pareil ne peut être sauvée ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

15/02/2018

Vers une police bavaroise des frontières.

CSU.jpg

Allemagne. Bavière. Le futur ministre président de Bavière Markus Söder (CSU) désire mettre en place une police bavaroise des frontières.

"Mères contre la violence."

Pro NRW.jpg

Allemagne. Rhénanie du Nord-Westphalie. PRO NRW appelle ses membres et sympathisants à prendre part à la manifestation des mères contre la violence qui se déroulera le 4 mars 2018 à Bottrop.

PRO 1.png

"M5S, maintenant les dépenses folles."

M5S.jpg

FI.jpg

FdI.jpg 

Italie. Revue de presse.

Campagne électorale/M5S-remboursement d’indemnités – Unes : « M5S, l’affaire à Bruxelles et scission. Di Maio chasse 8 parlementaires » (La Repubblica), « M5S, maintenant les dépenses folles » - ‘’Restaurants, locations et dépenses folles, d’autres parlementaires impliqués’’ (Il Mattino), « Naissance à Bruxelles d’un nouveau groupe défiant le M5S » - ‘’L’ancien bras droit Borrelli fonde un groupe parlementaire’’ (La Stampa). 

ARTICLE/SONDAGE, Corriere della Sera, M. Castelnuovo : « 35 collèges du Sud décideront le résultat du vote » : « Qui remportera les prochaines élections ? Tout va dépendre de ce qui arrivera dans les collèges uninominaux. Cela concerne 348 collèges. Un sondage de Quorum, You-Trend et Reti, qu’a élaboré Rosatellum-info, montre que dans les grandes villes, tout reste à faire. A Milan, 4 collèges sur 9 sont en suspens. A Rome, 9 sur 16. Si le centre-droit l’emportait, même les équilibres du proportionnel pourraient changer. Jusqu’à maintenant, un seul siège pourrait aller au centre gauche au Sud, celui de Potenza à la Chambre ».

ENTRETIEN de Giorgia Meloni, secrétaire de Fratelli d’Italia « ‘’Le Sud sera déterminant pour la victoire du centre droit » (Il Mattino): « Dans notre programme, nous avons dédié une grande importance au Sud, liant les embauches à des allègements fiscaux, et prévoyant des facilitations aux entreprises ouvrant des filiales dans le Sud. L’immigration économique et les réfugiés politiques ne sont pas la même chose. En Italie on entre de manière illégale et la seule solution reste celle du décret sur les flux migratoires. Un paradoxe : si un Philippin veut entrer de manière légale en Italie il ne peut pas le faire car nous avons déjà accueilli des milliers de clandestins depuis les navires. La gauche traditionnelle se désintègre elle-même mais le M5S est une autre gauche. Il n’a pas de compétences, de capacité et de vision politiques et ont tout joué sur l’honnêteté».

RETROSCENA (Coulisses), La Repubblica, T. Ciriaco, A. D’Argenio : « La scission de Borrelli parti avec les anciens membres de la Ligue » : « David Borrelli, figure importante du mouvement (avant de le quitter) et de l’association Rousseau (plateforme numérique du M5E) a disparu et ne répond à personne, suite à l’affaire de faux remboursements. Après les révélations concernant les dépenses somptuaires et la décision d’exclusion de 8 parlementaires du Mouvement, Borrelli, qui avait terminé son deuxième mandat au Parlement européen, a lancé, hier soir, un appel sur Facebook pour créer un groupe parlementaire dissident à Bruxelles, défiant le M5S. L’ancien bras droit serait impliqué aussi dans le trou des comptes européens dont 350 000 euros manquent ».

COULISSES La Stampa, M. Bresolin et I. Lombardo : « Borrelli (parlementaire européen) fonde un parti anti M5S, Grillo précise ‘’il voulait un troisième mandat’’ » :« Selon Di Maio la cause du problème est le désir de Borelli d’obtenir un troisième mandat, or la règle du M5S n’autorise que deux mandats. Le nouveau parti de Borrelli va réunir d’autres entrepreneurs ainsi que d’anciens membres de la Ligue desquels il est proche. Borelli est par ailleurs sous les projecteurs après qu’un trou de 100 000 euros ait été décelé. Reste à savoir si ce départ d’un ami fraternel du parti, qui en connait tous les secrets, peut être une menace. »

ARTICLE Il Messaggero, L. De Cicco et F. Rossi : « Rome immobile : risque de perte d’un milliard d’euros » : « Le ministre du développement, Carlo Calenda, a accusé la maire de Rome, Virginia Raggi, ‘’d’immobilisme’’ et de ‘’manquement de mise en œuvre’’. Pour se justifier la maire indique que ‘’Calenda parle beaucoup mais nous les attendons encore (les milliards)’’. 19 projets seraient en attente du financement promis, dont l’achat nécessaire de 65 nouveaux bus pour l’ATAC, enlisée par cette situation critique. Il en va de même pour les travaux de restructuration urbaine ou encore de construction de nouvelles écoles. Calenda a donc proposé une rencontre dans les plus brefs délais en compagnie de Raggi et du Président de la Région».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Mercredi des Cendres du FPÖ.

FPO.jpg

Autriche. Le FPÖ a tenu ce mercredi 14 février 2018 son traditionnel mercredi des Cendres à Ried im Innkreis en Haute-Autriche en présence de 2.000 sympathisants. Le président national du parti Heinz-Christian Strache a pris la parole et a attaqué la télévision publique ORF, qui a monté une manipulation contre le candidat de tête du FPÖ aux élections pour le Parlement du Tyrol du 25 février 2018 Markus Abwerzger, et réclamé, une nouvelle fois, la suppression de la redevance pour la radio-télévision. Le vice-gouverneur FPÖ de Haute-Autriche Manfred Haimbuchner a également pris la parole.

FPÖ 1.jpg

FPÖ 2.jpg

Manfred Haimbuchner et HC Strache

FPÖ 3.jpg

HC Strache

FPÖ 4.jpg

Philippa et HC Strache

14/02/2018

Giorgia Meloni souhaite une bonne Saint-Valentin à tout le monde.

FdI.jpg

Italie. La dirigeante de Frères d'Italie Giorgia Meloni souhaite une bonne Saint-Valentin à tout le monde.

Meloni 1.jpg

"Remboursements, le M5S dans le chaos."

M5S.jpg

FI.jpg

Lega.jpg

Italie. Revue de presse.

Campagne électorale/M5S-remboursement d’indemnités – Unes : « Affaire remboursements, les venins et les adieux » - ‘’Dix parlementaires impliqués, Borrelli, bras droit de Casaleggio, tire sa révérence’’ (Corriere della Sera), « Remboursement M5S, le chaos arrive jusqu’à Strasbourg » (La Repubblica), « Remboursement, règlement de comptes au sein du M5S. Mystère sur l’homme de confiance de Casaleggio » (La Stampa), « Affaire remboursements, sauve qui peut au M5S » (Il Messaggero), « Remboursements, le M5S dans le chaos » (Il Mattino).

 

RETROSCENA (coulisses) La Stampa I. Lombardo « L’adieu de Borrelli est un séisme. Doutes sur les comptes du M5S en Europe » : « Le candidat à la présidence de Conseil, Di Maio, secoue la tête en lisant le communiqué du passage de David Borrelli au groupe mixte ‘’pour des raisons de santé’’. Le numéro 3 de l’association Rousseau, le bras droit de Casaleggio tient son portable éteint et reste injoignable. La Stampa a été contactée par une source voulant rester anonyme, un ancien collaborateur vénitien : ‘’allez voir ses deux maisons à Bruxelles et à Strasbourg, demandez-lui des restructurations de sa société à Trévise. Cherchez-le plutôt en Argentine, il y retourne souvent’’ ».

ARTICLE, Il Mattino, F. Fantozzi : « Silvio et Salvini : les alliés divisés en tout point, comme Emma et Matteo : séparés sur le même terrain » : « Tandis que Renzi invite Bonino à critiquer la droite plutôt que Minniti, l’écart entre Berlusconi et Salvini devient de plus en plus conséquent : traitement des pensions, flat tax, Jobs Act ou encore la question de l’euro. Néanmoins Berlusconi a nettement plus d’appuis derrière lui que n’en a Salvini, mais Salvini est plus proche du MS5. » 

ENTRETIEN de Marco Minniti, ministre de l’Intérieur « Renzi ne fera pas d’ouvertures à Berlusconi. Il est préférable que Gentiloni reste » (La Repubblica): « ‘’Gentiloni doit rester au gouvernement pour la gestion courante car c’est l’avis de notre Président de la République. Cette parenthèse pourrait durer environ 8 mois voire une année mais il faudra ensuite aller nécessairement voter. Il est possible que Gentiloni soit réélu, ensuite, pour un véritable mandat politique. Renzi ne s’alliera jamais avec Berlusconi, tout au plus il pense que ce dernier aura un comportement neutre. J’ai rencontré le Premier Ministre à Tripoli en présence d’autres leaders des régions du sud. Sur les migrants maltraités jusque-là par les passeurs ? Cela n’arrivera plus’’ »

EDITORIAL, Il Mattino, G. Gaiani : « L’énigme du nombre des arrivées » : «Tandis que les arrivées du mois de janvier ont doublé par rapport à celles de décembre; l’ONU, afin de dissuader tout nouveau départ, fait le choix de rapatrier chez eux tous les migrants trouvés en mer. Face à cela, Gentiloni a déclaré publiquement qu’il est impossible de réduire le flux migratoire et que l’Italie ne fermera pas ses portes aux migrants. Pour étayer ses propos, il a indiqué que sur ces récentes arrivées on note une réduction de 34% de migrants illégaux. »

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Conférence d'un député AfD au Parlement du Mecklembourg-Poméranie occidentale et de PEGIDA.

AfD.jpg

PEGIDA.jpg

Allemagne. Ce 16 février 2018, à Schwerin, au Mecklembourg-Poméranie occidentale, une conférence portant sur la naissance et l'histoire de PEGIDA se déroulera en présence du député de l'AfD au Parlement de Mecklembourg-Poméranie occidentale Bert Obereiner, du vice-président de PEGIDA Siegried Däbritz et du journaliste patriote, orateur lors de rassemblements de PEGIDA, Michael Stürzenberger.

AfD 1.jpg

Mercredi des Cendres de l'AfD à Osterhofen.

AfD.jpg

FPO.jpg

Allemagne et Autriche. L'AfD tient son mercredi des Cendres politique 2018 ce 14 février à Osterhofen en Bavière en présence du secrétaire général du FPÖ (Autriche) Harald Vilimsky et du co-président de l'AfD Jörg Meuthen.

AfD 1.jpg

Quelques parlementaires M5S dans la tourmente.

M5S.jpg

Italie. Le M5S menace d’écarter de ses listes électorales pour les législatives des parlementaires qui n’ont pas versé une partie de leur salaire à un fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises comme exigé par le parti. Quelques parlementaires auraient réalisé une photo de leur versement afin de la placer sur le site Internet du parti, puis auraient annulé le versement. Le manque serait de 1,4 millions d’euro. Les parlementaires du M5S ont versé au cours de la législature 23,1 millions d’euros à ce fonds.

Dans le sud du pays, un candidat a été expulsé de la liste par le M5S pour avoir caché son appartenance à une loge maçonnique.

13/02/2018

"M5S, un trou à hauteur de 1,4 millions."

FI.jpg

Lega.jpg

FdI.jpg

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

Campagne électorale/M5S-remboursement d’indemnités – Unes : « M5S, un trou à hauteur de 1,4 millions » - ‘’Di Maio : ‘’je chasserai les brebis galeuses’’ (Corriere della Sera), « Remboursements d’indemnités, le scandale secoue le M5S » - ‘’De faux remboursements, le silence de Grillo’’ (La Repubblica), « Le M5S avoue : des remboursements gonflés » (La Stampa), « Remboursements M5S, un trou d’un million » (Il Messaggero).

 

EDITORIAL La Stampa M. Sorgi « L’honnêteté come boomerang » : « Il est assez surprenant que, dans le scandale des faux remboursements, le M5S semble conserver son score dans les sondages. Mais on sait très bien qu’une fois la fissure ouverte, le flux de voix pourrait affluer ailleurs et de manière imprévisible. Avec la révolution ‘’culturelle’’ au sein du M5S, Di Maio devra tôt au tard faire les comptes comme tout autre parti face aux « coups bas » de la magistrature, parfois pas justifiés ».

 

ARTICLE, La Repubblica, A. Cuzzocrea : « Remboursements, tension M5S, 1,4 millions manquent » : « L’affaire de faux remboursements dans le M5S s’étend démesurément. Presque un million et demi d’euros manquent au Fonds du ministère du Développement économique pour les petites et moyennes entreprises. Un trou énorme suite aux remboursements d’indemnités gonflés. Plusieurs parlementaires sont accusés et le scandale secoue le M5S. Grillo se tait tandis que Di Maio déclare : ‘’Je chasserai les brebis galeuses’’ ».

ARTICLE Il Mattino, A. Pappalardo : « La Campanie est décisive : le centre-droit y monte en flèche » : « La tension monte en Campanie où d’après un sondage, le centre-droit est au coude à coude avec le M5S. Perdre la Campanie correspond à toutes les craintes du PD qui ‘’perdrait sa main mise sur le Sud’’. Actuellement le centre-droit serait vainqueur de 7 sièges, le M5S 3. 2 seraient incertains mais ne suffiraient pas au PD pour rentrer dans la course pour la Campanie. Selon ce même sondage, les indécis représentent le plus gros pourcentage de vote. »

Campanie.jpg

COLLOQUE La Repubblica, G. Luzi : «  Berlusconi à la poursuite des ultras : ‘’L’union civile est à abolir’’ » : « Après que Berlusconi ait annoncé qu’il fallait abolir l’union civile (œuvre de Renzi) la candidate Fratelli d’Italia a demandé à Berlusconi quel serait son candidat au Palazzo Chigi, sachant que le Guardian a publié un pronostic dans lequel son nom à elle apparaissait. Meloni accuse ainsi Berlusconi de ‘’ne pas vouloir de femme au Palais Chigi, mais le monde est prêt pour’’, tandis qu’elle le soutient sur le retrait de l’union civile. Il est évident qu’il voit s’éloigner les 40% nécessaires pour gouverner, et Meloni craint une coalition de Berlusconi avec la gauche. »

ARTICLE Il Messaggero, S. Canettieri : « La ville est prête à tourner en faveur de la droite, Salvini pourrait en sortir vainqueur » : « Après les évènements de Macerata, la Lega pourrait y sortir vainqueur avec plus de 5 points d’avance. Les manifestations antiracisme et antifascisme de ce weekend n’auraient donc pas suffit. »

PROFIL de Luigi Di Maio, candidat du M5S pour la présidence du Conseil « Le parcours foudroyant du démo-chrétien numérique » (La Stampa, A. Friedman) : « Un visage propre, souriant, avec un programme utopique. Avec la mort de Gianroberto Casaleggio et le pas de côté de Grillo, Di Maio apparaît comme l’héritier naturel, le Prince. Il n’a pas de titres universitaires, il n’a pas beaucoup d’expérience mais il a atteint le sommet du Mouvement. Pour ses détracteurs, il n’est que le résultat des algorithmes de la plateforme Rousseau. Dans la campagne actuelle, il incarne le grillisme le plus modéré et rassurant. Mais le jugement sur la personne ne peut pas ne pas considérer le programme qui est, dans son ensemble, un peu utopiste ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Attaques contre les panneaux électoraux de Leefbaar Rotterdam.

Leefbaar Rotterdam.jpg

Pays-Bas. Rotterdam. Leefbaar Rotterdam (Rotterdam Vivante) dénonce le fait que de nombreux panneaux portant des affiches du parti en vue des élections municipales sont endommagés, recouverts ou disparaissent.

LR 1.jpg

"Pour notre ville."

Geert Wilders à Purmerend.

PVV.jpg

Pays-Bas. Le président du PVV Geert wilders sera le mardi 20 février 2018 à Purmerend dans la province de Hollande du Nord afin de distribuer des tracts en vue des élections municipales.

PVV 1.jpg

Uli Windisch explique l'Initiative populaire fédérale Billag à propos des redevances radio et télévision.

Radio Libertés.jpg

Les Observateurs.png

Suisse. Uli Windisch explique sur Radio Libertés l’Initiative populaire fédérale « Oui à la suppression des redevances radio et télévision (suppression des redevances Billag) » :

https://soundcloud.com/radiolibertes/entretien-du-1202201...

Billag.jpg

12/02/2018

"Un jour de plus, et elle nous aurait aussi donné le poste de chancelier."

Allemagne. Le secrétaire général du SPD (sociaux-démocrates) Lars Klingbeil a déclaré ce dimanche 11 février 2018, lors d’un rassemblement du SPD de Hambourg, à propos de la chancelière CDU Angela Merkel : « Un jour de plus, et elle nous aurait aussi donné le poste de chancelier. »

L'AfD et les sociaux-démocrates donnés au coude à coude.

AfD.jpg

CSU.jpg

Allemagne. Un sondage INSA donne l'AfD à 15 %, juste derrière le SPD donné à 16,5 %.

INSA.jpg

CDU : démocrates-chrétiens

CSU : sociaux-chrétiens bavarois

SPD : sociaux-démocrates

AfD : patriotes

FDP : libéraux

die Linke : post-communistes

Grüne : écologistes

Sonstige : autres

"70 % des Italiens ne se sentent pas en sécurité;"

FI.jpg

Lega.jpg

FdI.jpg

Italie. Revue de presse.

Campagne électorale/sécurité – Unes : « Sécurité, les partis se disputent » - ‘’Salvini pour l’autodéfense. Renzi déplore une dérive dangereuse’’ (Corriere della Sera), « Forza Italia reporte son programme en raison des différences avec la Ligue » (La Repubblica), « L’effet Macerata inquiète Renzi, le PD à 20% » (La Stampa), « Sécurité, le défi qui influence les intentions de vote » (Il Messaggero).  

ARTICLE, D. Pirone, Messaggero, « Sondage Swg : 70% des Italiens ne se sentent pas en sécurité, 28% votent sur ce thème » : « Les électeurs demandent des mesures fortes après les affaires de Macerata et Naples. Justice inefficace et afflux d’immigrés sont à la source du phénomène. »

ARTICLE, Corriere della Sera, A. Trocino : « Villes sûres, affrontement sur le vote » : « Le thème de la sécurité dans les villes est devenu les plus important dans les débats politiques de la campagne électorale en vue des élections du 4 mars. Après la fusillade raciste de Macerata, les manifestations antiraciste et l’épisode du meurtre d’un voleur armé par un bijoutier à Naples, la sécurité est devenue un défi qui influencera les intentions de vote des électeurs. Matteo Salvini, leader de la Ligue, déclare que se défendre est un droit tandis que Matteo Renzi, secrétaire du PD, est préoccupé pour une possible dérive dangereuse. Pour faire baisser la tension, Paolo Gentiloni est intervenu dans la discussion et a souligné que le besoin de sécurité des citoyens n’est pas un besoin fictif mais malheureusement il y a quelqu’un qui attise les flammes de la peur. Une attitude mesquine et irresponsable ».

ARTICLE La Repubblica C. Lopapa « La droite divisée sur les programmes mais Salvini tente de l’unir par le biais d’une manifestation » : « Des faux sourires et des boutades semblent presque cacher les distances entre les deux leaders. Les différences sont toujours là, notamment lors de l’émission de Rai Tre ‘’Mezz’ora in più’’ où deux entretiens séparés de S. Berlusconi et de M. Salvini se sont  croisées. Toutefois, Salvini a invité FI et Fratelli d’Italia a participer au cortège à Milan du 24 février, défiant le cortège  antifasciste de PD-LeU-Anpi. Si G. Meloni a déjà dit qu’elle serait présente, Berlusconi pourrait être tenté d’y participer. Les deux leaders sont d’accord sur la ligne dure contre les immigrés. Les deux assurent qu’une synthèse sera trouvée, mais les doutes demeurent ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Interview de Patrick Buisson par Lionel Baland.

 Eurolibertés.png

France. Interview de l’ex-conseiller politique de  Nicolas Sarkozy Patrick Buisson :

http://eurolibertes.com/politique/interview-inedite-de-pa...

Patrick Buisson.jpg

Patrick Buisson