Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2017

HC Strache a rencontré en privé Sebastian Kurz.

FPO.jpg

Autriche. Le président du FPÖ Heinz-Christian Strache a confirmé qu’une rencontre secrète entre le chef de file des conservateurs de l’ÖVP Sebastian Kurz et lui-même a eu lieu ce mercredi 18 octobre 2017 au soir.

Au cours d’une interview donnée à oe24.TV et au quotidien Österreich ce 19 octobre, HC Strache a affirmé qu’il désire que des négociations entre l’ÖVP et le FPÖ soient ouvertes, sans que son parti, le FPÖ, ne négocie en parallèle une future coalition avec les sociaux-démocrates du SPÖ. Il a ajouté qu’au vu des résultats qui ont donné l’avantage à l’ÖVP, Sebastian Kurz est celui qui doit recevoir le poste de chancelier. Ce dernier lui a confirmé qu’il va discuter avec tous les partis, puis en choisir un avec lequel il ouvrira des négociations.

Strache.jpg

HC  Strache lors d'un débat et, vu de dos, Sebastian Kurz

Les Italiens sont plus eurosceptiques que les Anglais.

Italie. Revue de presse.

ARTICLE, V. Arnaldi, Messaggero, « Surprise les Italiens sont plus eurosceptiques que les Anglais » : « Selon un sondage commandé par le Parlement européen,  seulement 39% d’Italiens estiment avoir eu des bénéfices de l’Union européenne contre 55% au Royaume Uni. 47% (soit 3 points de plus que l’an passé) souhaitent un rôle plus fort pour le Parlement ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

18/10/2017

HC Strache reçu par le président de la République.

FPO.jpg

Autriche. Le président du FPÖ Heinz-Christian Strache a été reçu par le président de la République Alexander Van der Bellen ce mercredi 18 octobre dans l’après-midi. Strache a déclaré ensuite que la conversation avait été très très bonne, ouverte et honnête et que d’autres conversations doivent avoir lieu dans le futur entre les deux hommes.

FPÖ 1.jpg

Alexander Van der Bellen et HC Strache

Le ministre-président CDU de Saxe Stanislaw Tillich se retire.

Allemagne. Suite à la débâcle de la CDU en Saxe lors des législatives du 24 septembre 2017, le ministre-président CDU de Saxe Stanislaw Tillich se retire.

Pour l'UDC, les investissements dans la défense nationale doivent être une priorité.

UDC.jpg

Suisse. L’UDC, premier parti du pays, dénonce le fait que le gouvernement ait décidé de participer à hauteur d'un milliard de francs suisses aux Jeux olympiques d'hiver de 2026 si la candidature suisse l'emporte. L’UDC demande que la Suisse renonce au milliard pour la cohésion de l'Union Européenne et à la hausse annuelle disproportionnée des dépenses pour l'aide au développement. Selon l’UDC, les investissements dans la défense nationale doivent être une priorité.

200ème anniversaire du rassemblement des étudiants à la Wartbourg.

AfD.jpg

Allemagne. Le député de l’AfD au Parlement de Saxe Karin Wilke dénonce le fait que le 200ème anniversaire de la réunion d’environ 500 étudiants à la Wartbourg en Thuringe le 18 octobre 1817 n’est quasi pas abordée par les médias. Elle souhaite une fête réussie aux Burschenschaften, associations étudiantes nationalistes allemandes, au cours du week-end prochain à la Wartbourg.

Ces étudiants réclamaient en 1817 la liberté et l’unification de l’Allemagne en s'opposant à l’absolutisme de l’Allemagne morcelée des princes. Un article intéressant du Temps sur le sujet :

https://www.letemps.ch/opinions/2017/10/17/y-deux-cents-a...

Burschenschaften.jpg

Le monument des Burschenschaften à Eisenach en Thuringe et, au loin sur la droite, la Wartbourg

Matteo Salvini en Sicile.

Ligue du Nord.jpg

Nous avec Salvini.jpg

FI-AN.jpg

Forza Italia.png

Italie. Le dirigeant de la Ligue du Nord Matteo Salvini a débarqué ce 17 octobre 2017 en Sicile afin de soutenir le candidat du centre-droit à la présidence de la région Nello Musumeci. Salvini désire pour la Sicile plus de travail et moins d’immigrés.

Ligue 1.jpg

Matteo Salvini en Sicile

Le FPÖ désire prendre part au gouvernement.

FPO.jpg

Autriche. Le FPÖ a donné ce 18 octobre 2017 une conférence de presse au cours de laquelle le président du parti Heinz-Christian Strache a déclaré que le FPÖ veut prendre part à un gouvernement et désire obtenir le ministère de l’intérieur, car la sécurité est, selon Strache, l’élément central des idées de son parti.

FPÖ 1.jpg

Norbert Hofer, HC Strache, Herbert Kickl

Ignazio La Russa en faveur de l'autorisation de la manifestation de Forza Nuova.

FI-AN.jpg

Forza Nuova.jpg

Italie. Ignazio La Russa de Frères d’Italie-Alliance Nationale a décidé de signer, au nom de la défense de la liberté d’expression, l'appel du parti Forza Nuova au ministre de l'Intérieur afin d’autoriser la manifestation de ce parti le 28 octobre 2017 à Rome.

"Turin, Appendino accusée de faux."

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

ARTICLE, G. Vitale, La Repubblica, « Plan pour Rome : ‘’nous sauverons la capitale’’. Le ministre pour le Développement économique Calenda aux manettes : 2 milliards et 5 projets pour Rome. La Mairie investira 179 millions, la Région 931. Raggi : un bon départ» : «Cinq domaines ont été identifiés pour les interventions : énergie et mobilité, innovation, tourisme, requalification urbaine, et filières à haute spécialisation. Certes, le doute que les élections législatives puissent réduire le tout à une bulle de savon est grand mais l’optimisme est de mise».

ARTICLE, La Stampa, S. Lorenzetti et A. Rossi, « Turin, Appendino accusée de faux. L’adjoint Rolando et le chef de cabinet Giordana également impliqués. Di Maio : ‘’le système nous attaque ‘’» : « Le procureur adjoint Marco Gianoglio l’accuse de ne pas avoir inclus dans le budget de la ville de Turin une dette de 5 millions ».

ARTICLE, S. Piras, Messaggero, « Di Maio redevient garant : pour Claire (Appendino, maire M5S de Turin), nous mettons la main sur le feu » : « Il y a une semaine, Di Maio estimait que si V. Raggi était condamnée elle devrait démissionner. Sur Turin, s’agissant à ses yeux ‘’d’une attaque politique de la part du PD’’ qui ‘’a porté plainte exprès’’, il défend bec et ongles C. Appendino ».

(Traduction : ambassade de France)

M5S.jpg

Chiara Appendino et Virginia Raggi

La Ligue donnée devant Forza Italia.

M5S.jpg

Forza Italia.png

FI-AN.jpg

Ligue du Nord.jpg

Italie. Un sondage donne le M5S de Beppe Grillo à 27,9 %. La Ligue du Nord de Matteo Salvini devance Forza Italia.

Italie sondage 1.jpg

17/10/2017

L’Office de protection de la Constitution de Thuringe n'exclut plus de placer l'AfD sous observation.

AfD.jpg

Allemagne. Thuringe. L’Office de protection de la Constitution de Thuringe n’exclut plus de placer sous observation l’AfD. Le président de cet organisme déclare que, suite au départ de la dirigeante nationale du parti Frauke Petry, il faut déterminer exactement si à l’intérieur du parti les cercles radicaux orientent la ligne politique.

Silvio Berlusconi : "Je reste sur le terrain."

Forza Italia.png

Ligue du Nord.jpg

M5S.jpg 

Italie. Revue de presse.

ENTRETIEN de Silvio Berlusconi, ancien président du Conseil : « Pas de larges entente, je reste sur le terrain, nous l’emportons et nous indiquerons le président du Conseil : voilà le pacte avec Salvini » (Corriere della Sera) : « ‘‘ La nouvelle loi électorale n’est pas la meilleure possible mais c’est le meilleur compromis possible. Il existe un pacte pré-électoral avec Matteo Salvini : celui qui aura plus de voix indiquera au Président de la République le nom du Président du Conseil pour la coalition de centre droit. Je suis convaincu qu’après 5 mois de campagne électorale, à laquelle je me consacrerai complètement, Forza Italia arrivera sans problèmes à 20 %. Le vote en Autriche a démontré que dans l’Europe d’aujourd’hui seule une force populaire et libérale sérieuse peut être centrale. Tous les sondages affirment que la coalition Forza Italia-Ligue-FdI est à 34 % et donc en avance par rapports à toutes les autres. Salvini est impétueux à l’extérieur, mais quand on travaille ensemble il est compétent, sérieux et raisonnable, c’est son caractère. Nous sommes le seul rempart contre le populisme du M5S et j’espère que tous les Italiens feront preuve d’une grande maturité et sagesse dans un moment si délicat pour le pays ‘’ ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

L’article sur les législatives en Autriche a été mis à jour.

(Le FPÖ arrive après l'addition des votes par correspondance en troisième position).

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2017/10/15/le-...)

Frauke Petry disposera de deux structures.

Allemagne. L’ancienne figure de proue de l’AfD Frauke Petry indique lors d’une interview qu’à côté du forum citoyen « Tournant bleu », elle lancera aussi le « parti bleu ».

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2017/10/13/le-...)

16/10/2017

Giorgia Meloni, dirigeante de Frères d'Italie - Alliance Nationale.

FI-AN.jpg

Italie. 

Meloni.jpg

Giorgia Meloni

Article de Lionel Baland sur les élections législatives en Autriche.

Breizh Info.jpg

FPO.jpg

Autriche. Tornade patriotique :

https://www.breizh-info.com/2017/10/16/79700/tornade-patr...

L'article sur les élections en Basse-Saxe a été mis à jour.

"L’Autriche choisit la droite, poussée des nationalistes."

Forza Italia.png

Ligue du Nord.jpg

FI-AN.jpg

M5S.jpg

Italie. Revue de presse.

Elections en Autriche – Unes : « L’Autriche vire à droite avec Kurz » (Corriere della Sera), « Autriche, le tournant de la peur, Kurz et l’extrême-droite l’emportent » (La Repubblica), « L’Autriche choisit la droite, poussée des nationalistes » (La Stampa), « L’Autriche au centre droit, les xénophobes vers le gouvernement » (Il Mattino).

COMMENTAIRE, Corriere della Sera P. Valentino « Les conservateurs et les extrémistes de plus en plus proches » : « Les arguments de Kurz sur l’Islam et l’immigration le rapprochent davantage d’Orban que d’Angela Merkel. Contrairement à Macron, Kurz n’a pas créé un parti ex-novo mais a pris la main sur le parti populaire autrichien pour en faire l’instrument de son ascension ».

Editorial La Stampa S. Stefanini « Le populisme le long de la frontière du Brenner » : « Le rapprochement que l’on pourrait faire entre S. Kurz et E. Macron est trompeur. Kurz a déplacé le centre vers des demandes populistes. Le ferment populiste est en train d’attaquer en profondeur les sociétés européennes et parvient à influencer les agendas des nouveaux gouvernements même sans la participation des partis populistes aux coalitions. La Chancelière Merkel devra refroidir les élans intégrationnistes de Macron : pas par choix politique mais en raison de sa politique intérieure et des pactes de gouvernement. De son côté, l’Italie devra être prête à négocier bilatéralement avec le nouveau gouvernement autrichien. Avec un esprit de grande coopération si possible, par un bras-de-fer si nécessaire. Dans l’Europe de Schengen il n’y a pas de place pour un Brenner fermé à la circulation ».  

ARTICLE, Il Messaggero V. Errante « Rome prête au bras-de-fer » : « Le bras-de-fer avec l’Italie semble inévitable. La campagne électorale du jeune Kurz s’était concentrée sur les mesures à adopter contre les migrants. Les relations avec l’ancien ministre des Affaires étrangères autrichien avaient déjà été marquées par un précédent cet été : le rappel de l’ambassadeur italien en juillet, après l’annonce du déploiement de l’armée le long du Brenner ».

ARTICLE, La Repubblica, C. Lopapa : « Salvini : ‘’à Vienne boom de nos amis’’ mais Berlusconi le reprend » : « Les alliés du centre-droit sont divisés sur le tournant politique à droite de l’Autriche. Le secrétaire de la Ligue, Matteo Salvini, souligne qu’il s’agit d’un vote contre les immigrés et que le vote en Autriche confirme que désormais en Europe les grandes coalitions sont mortes. En revanche, Silvio Berlusconi le freine et déclare que Kurz fait partie du PPE, exactement comme Forza Italia et donc il fait partie de sa famille ».

SONDAGE, La Repubblica, I. Diamanti : « Un écart qui s’étend – La droite en pole position » : « Une longue saison électorale débute et va s’achever par les prochaines élections, probablement en mars. Entre temps, d’autres échéances sont là : le référendum sur l’autonomie en Lombardie et Vénétie et l’élection du président de la Région Sicile - tandis que les élections dans d’autres pays provoquent des tensions aussi en Italie, comme le résultat d’hier en Autriche de la droite populiste. Entre temps, la Chambre a voté la nouvelle loi électorale italienne, le ‘’Rosatellum’’, adoptée avec beaucoup de polémiques. Ce sondage de l’Atlante Politico de Demos pourrait donc être un reflet de ces événements. Pour le moment, dans ce sondage, le M5S est le premier parti italien. Le PD est à 26 %  tandis que Forza Italia, Ligue et Fratelli d’Italia arrivent à 34 %. Les groupes à gauche du PD arrivent à huit points mais  ne peuvent pas être insérés dans une coalition. L’idée de l’autonomie s’enracine beaucoup, surtout au nord, et l’écart entre Etat et citoyens risque ainsi de s’étendre ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Article de Lionel Baland sur les élections législatives en Autriche.

Boulevard Voltaire.png

FPO.jpg

Autriche. Les idées nationalistes triomphent lors des législatives en Autriche :

http://www.bvoltaire.fr/idees-nationalistes-triomphent-lo...

L'AfD entre au Parlement de Basse-Saxe.

AfD.jpg

LKR.jpg

Allemagne. Lors des élections pour le Parlement de Basse-Saxe de ce 15 octobre 2017, l’AfD obtient 6,2 % et 9 sièges au sein de l’assemblée. Le LKR obtient 0 %.

(https://www.aktuelle-wahlen-niedersachsen.de/LW2017/LW/00...)

Résultats :

BS 1.jpg

CDU : chrétiens-démocrates

SPD : sociaux-démocrates

Grüne : écologistes

FDP : libéraux-centristes

die Linke : post-communistes

AfD : patriotes

Andere : autres

gains et pertes :

BS 2.jpg

sièges :

BS 3.jpg

Estonie : forte progression du Parti populaire conservateur d'Estonie lors des municipales.

Parti populaire conservateur d'Estonie.png

Estonie. Lors des élections municipales de ce 15 octobre 2017, le Parti populaire conservateur d'Estonie obtient 6,7 % (soit +5,4 %).

(https://kov2017.valimised.ee/valimis-erakonniti.html)

Basse-Saxe : transfert de voix vers l'AfD.

AfD.jpg

Allemagne. Basse-Saxe. Transfert de voix vers l'AfD lors des élections du Parlement du Land de ce 15 octobre 2017 :

AfD 2.jpg

CDU : chrétiens-démocrates

SPD : sociaux-démocrates

Grüne : écologistes

FDP : libéraux-centristes

die Linke : post-communistes

Nichtwähler : abstentionnistes

Andere : autres partis

15/10/2017

Le FPÖ à 26 % lors des législatives.

FPO.jpg

FLÖ.jpg

Autriche. Résultats incluant les votes par correspondance (16 octobre au soir).

Pourcentages et nombre de députés :

R 1.jpg

R 2.jpg

SPÖ : sociaux-démocrates

ÖVP : sociaux-chrétiens

FPÖ : patriotes

Grüne : écologistes

NEOS : libéraux

Pilz : écologistes

Le FLÖ, scission du FPÖ, obtient 0,2 %

(https://wahl17.bmi.gv.at/)

HC Strache a voté.

FPO.jpg

Autriche. Le président du FPÖ Heinz-Christian Strache a voté avec sa mère ce dimanche 15 octobre 2017 au matin à Vienne pour les élections législatives.

FPÖ 1.jpg

HC Strache et sa mère se rendent aux urnes