Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2018

HC Strache propose que le FPÖ et le Fidesz fassent partie du même groupe au Parlement européen.

FPÖ.jpg

Union Européenne. Alors que le Fidesz du Premier ministre hongrois Viktor Orban subit de plus en plus de critiques au sein du PPE (Parti Populaire Européen), auquel il appartient, et que l’Union Européenne pourrait ouvrir une procédure à l’encontre de la Hongrie, le président du parti patriotique autrichien FPÖ Heinz-Christian Strache propose à Viktor Orban une collaboration au sein d’un futur groupe commun au Parlement européen entre le Fidesz et le FPÖ.

Des gauchistes ont détruit un stand d’information de l'AfD à Fürth.

AfD.jpg 

Allemagne. Bavière. Des gauchistes ont détruit un stand d’information de l'AfD à Fürth.

AfD 1.jpg

Les Démocrates suédois seraient arrivés premiers chez les hommes.

DS.jpg

Suède. Un sondage SVT réalisé à la sortie des urnes ce 9 septembre 2018 montre que les Démocrates suédois arrivent premier chez les hommes, avec 24 %, devant les sociaux-démocrates obtenant auprès des hommes 23 %.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/09/10/les...)

Frères d’Italie demandera que la citoyenneté italienne soit retirée à ceux qui acceptent la nationalité autrichienne.

FI-AN.jpg

FPÖ.jpg 

Italie et Autriche. Si l’Autriche persiste dans sa volonté de vouloir donner la nationalité autrichienne aux habitants de langue allemande ou ladine du Tyrol du Sud / Haut-Adige (Italie), Frères d’Italie demandera que la citoyenneté italienne soit retirée à ceux qui acceptent la nationalité autrichienne.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/09/08/gio...)

Giuseppe Conte : "Cinq ans de réformes".

M5S.jpg

Ligue.jpg

Italie. Revue de presse.

ANALYSE A. Bonanni La Repubblica « Repousser ou coopter les populistes, voici le dilemme européen après leur percée » : « La poussée de l’extrémisme en Europe a vu pour la plupart des cas tout refus de coalition de la part des partis traditionnels. En Italie, l’extrême droite de Salvini a d’abord été dédiabolisée à droite par Berlusconi et le PPE, ensuite par le M5S. Lequel de ces deux modèles finira par s’imposer dans un futur proche ? ». 

COMMENTAIRE, Corriere della Sera P. Valentino « L’heure de vérité pour les populaires européens » : « La contradiction dans laquelle se trouve Manfred Weber a été résumée par le Président français : ‘’il n’est pas possible de soutenir en même temps Merkel et Orban’’. Certes, Macron a tout intérêt à semer de la zizanie au sein du PPE pour favoriser son mouvement En Marche. Que le chef de l’Élysée veuille convaincre certains partis nationaux aujourd’hui dans le PPE à s’unir à lui n’est pas un mystère. Toutefois, la substance ne change pas. Mais si mercredi les voix du PPE permettaient de mettre sous accusation le gouvernement hongrois pour ses lois liberticides, cela ouvrirait la porte à l’expulsion de Fidesz du PPE, soit un coup dur pour les ambitions de Manfred Weber ». 

Gouvernement/repos dominical : Unes : « Défi sur le repos dominical » (Corriere della Sera, Repubblica), « Repos dominical, des emplois en danger » - ‘’La grande distribution lance l’alarme’’ (Il Messaggero). 

ARTICLE Corriere della Sera « A Cernobbio, Tria rassure les marchés » : « Au Forum Ambrosetti de Cernobbio, le ministre de l’Economie Giovanni Tria a rassuré les entrepreneurs présents, mais surtout les marchés, sur le respect des règles budgétaires. Il a expliqué que le programme du gouvernement sera réalisé, certes, mais sur 5 ans car ‘’il n’est pas possible de faire tout immédiatement’’ et aussi parce que ‘‘il est inutile de chercher 3 milliards dans le budget de l’Etat pour financier les réformes si on en perd en même temps 3-4 sur les marchés financiers en raison de la hausse du Spread’’ » 

ENTRETIEN de Giuseppe Conte, président du Conseil « Cinq ans de réformes » (La Gazzetta del Mezzogiorno de samedi) : « ‘’Nous avons obtenu un rôle central en Europe et au niveau international, nous sommes en train de mettre un rempart à l’immigration illégale avec la réduction des débarquements dans le respect des droits des migrants. Pour le budget, les paramètres européens seront respectés. Nous sommes néanmoins très ambitieux et confirmons nos engagements pris, prévus dans le programme de gouvernement. Dans le budget il y aura toutes les réformes et les couvertures adéquates. Sur l’accord concernant l’usine de l’acier Ilva [rachetée par le groupe ArcelorMittal, ndt.], grâce à notre intervention, nous avons sauvé tous les emplois et obtenu une tutelle environnementale qui est la meilleure par rapport aux autres usines européennes de l’acier. L’Europe a besoin de retrouver son émail. Les résultats des prochains rendez-vous en agenda nous diront la voie que nos partenaires européens veulent prendre’’ ». 

PROPOS de Matteo Salvini, vice-président du Conseil et chef de la Ligue « Loin de la scène, le ministre se défoule ‘’les juges veulent me freiner, mais ils n’y parviendront pas’’ » ( Il Messaggero de dimanche) : « ‘’Je crois que les entrepreneurs présents ici à Cernobbio ont compris que nous voulons gouverner pendant 5 ans’’ ».

(Traduction : ambassade de France à Rome)

Les Démocrates suédois arrivent troisièmes avec 17,6 % des voix.

DS.jpg

Suède. Les Démocrates suédois arrivent troisièmes avec 17,5 % lors des élections législatives du 9 septembre 2018, soit une progression de 4,7 % par rapport à 2014. Le parti gagne 13 sièges et obtient au total 62 sièges sur 349.

(https://valresultat.svt.se/2018/)

DS 1.jpg

Jimmie Åkesson, le dirigeant des Démocrates suédois

Horst Seehofer apporte son soutien au président de l’Office de protection de la Constitution.

CSU.jpg

Allemagne. Le ministre CSU de l’Intérieur Horst Seehofer apporte son soutien au président de l’Office de protection de la Constitution Hans-Georg Maaßen, aussi en ce qui concerne ses déclarations à propos des événements de Chemnitz.

Afin de se faire une idée des faits survenus à Chemnitz, Horst Seehofer a téléphoné à Hans-Georg Maaßen, au ministre-président de Saxe, au ministre de l’Intérieur de Saxe et au dirigeant de la police fédérale Dieter Romann.

(http://lionelbaland.hautetfort.com/archive/2018/09/07/le-...)

(http://www.bvoltaire.fr/le-ministre-allemand-de-linterieu...)