12/12/2012

Italie : Silvio Berlusconi se fiche bien des "spreads".

Le Peuple de la liberté.jpg

Italie. Pour le "cavaliere", l'écart de taux d'intérêt entre l'Allemagne et l'Italie est une invention, un imbroglio qui a été utilisé pour le faire tomber. Quand à la dette publique italienne, il ne faut pas la surestimer :

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/italie-silvio-berl...

Les commentaires sont fermés.